vendredi 7 avril 2006

Comité anti CPE de Lyon 3 : mensonges et dérapages

Ou comment se dégager totalement face à un vote massif contre le blocage de la fac.
Vote organisé de manière démocratique : carte d'étudiant, urnes, isoloirs, bulletins ... Ce que le comité avait refusé. Etrange !

Piece à conviction 1 : article paru dans Metro le lendemain du résultat sans appel.

Vote sans surprise à Lyon-III
Les étudiants se sont prononcés contre le blocage de l'université, hier, lors d'un référendum.(31/03/2006)



Au-delà de la première que représentait le vote d'hier à Lyon-III, il n'y a pas eu de suspense. Le blocage a été refusé par 82,42% des votants, 17,58% s'étant prononcés favorablement.

Sur près de 22 000 étudiants, 5 500 ont voté hier, de 9 heures à 17 heures. L'université avait mis à disposition des isoloirs et sept urnes, dont six sur le campus de la Manufacture des tabacs et sur les quais. "25% de participation lors d'une élection étudiante, c'est significatif souligne Julien Keppling, de la corpo Lyon-III. Cela montre clairement que les étudiants de Lyon-III ne souhaitaient pas un blocage."
"Ce vote est un peu une escroquerie, dans la mesure où nous n'avions jamais appelé au blocage", insiste de son côté Mathieu Lequand, membre du comité de mobilisation de Lyon-III. Certains anti-CPE redoutent que ce scrutin les décrédibilise. "Ce serait assez gonflé de se servir de ça pour dire que Lyon-III est pour le CPE. De nombreuses AG se sont prononcées pour
un retrait du texte", rappelle Loïc Robert, élu Unef. Un avis partagé par la corpo qui estime "qu'il s'agit de deux questions différentes". J.-B.L.
Source : ici


Pièce à conviction 2 : la preuve par l'image

Photo prise sur les murs exterieurs de la manufacture.



Voilà à quoi ça ressemble un "comité anti-CPE" à Lyon III.

Nous ne parlerons evidemment pas des insultes de très bon gout à l'encontre du personnel de l'etablissement.
En vrac, l'on a pu entendre que le Président de Lyon 3 était un "enculé", le secretaire general (présent) eu droit à une comparaison avec Papon, ou encore que le service de securité n'était qu'une milice nazie.
Suite à cela sans doutes, ils nous pondent un "communiqué de presse" (attention on déconne pas) montrant du doigt la réunion (tant attendue) qu'ils ont eu avec la présidence, ces derniers ayant été soi disant menacés de Conseil de discipline.
Courage camarades !

Prochaine AG Vendredi 7 Avril, 12h, Amphi H.
On sera là ;)

1 commentaire:

  1. D'ailleurs il serait interessant d'avoir leur version de la chose.

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.