vendredi 7 avril 2006

Et on voyait passer les drapeaux noirs

A Lyon III pendant que certains défilent pour la enième fois, nous gardons un esprit critique tout en voyant les choses avec humour.


Au passage de la CGT, puis de la CNT, il a été spontané d'entamer l'hymne républicain.
La CGT a été un peu longue à répondre, sans doutes à cause de la buvette à l'arriere de la camionette de Francis. Quant à notre chère CNT adorée, quelques doigts pour nous montrer que le message était reçu; on observera même une fille balancer sa canette (de 1664 evidemment) avant de repartir pleine de haine en direction de la foule.



D'autres avaient misés sur l'aspect visuel de la chose en accrochant, par 2 fois sur les 2 dernières manifs, une banderole contenant un message à caractère informatif.


La première fut assez explicite et laissait entrevoir ce qui allait se passer le lendemain :
le refus par 82% du blocage de Lyon III !

La semaine suivante, on remet ça en y mettant des moyens.

Un étudiant excedé à juste titre eu l'initiative de se placer en tête de manifestation en brandissant fièrement une affiche "Stop la grève".

Comme vous pouvez le voir ci-contre, celui-ci a rapidement été pris à parti, après s'être retrouvé sous les flashs, par un responsable CGT, puis par un RG.
Bravo pour cette action en tout cas.





Nous noterons également que cette semaine, le message informatif de la banderole du 4e étage était : " SILENCE, ON BOSSE ". Clair, net, carré, précis. Bravo.

1 commentaire:

  1. La "Marseillaise", quel chant merveilleux surtout lorsqu'il est opposé à "l'international".
    Beaucoup de souvenirs, vivement la prochaine réforme...

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.