samedi 15 avril 2006

Le bastion de la résistance.

Lyon III,
Bastion de la resistance.

- Toutes tentatives de blocages échouées,
- Un vote massif contre le blocage (82%) dans un referendum organisé par l'administration (urnes, isoloirs etc... pas de trucs à la Staline en AG, du coup le resultat s'en ressent)
- Un comité anti-CPE clownesque autoproclamé comportant des extremistes faisant voter la grève au nom de Lyon III avec une centaine de sympatisant, et cherchant actuellement à se recycler
- Tous les cours ont été assuré

Pas plus de 35 personnes "anti-CPE" étaient présentes au 4 dernières AG, et ce chiffre est en baisse bien avant l'annonce du Premier Ministre le 10 Avril.
Ce Comité n'a plus (et n'a eu) aucune légitimité et ne peut parler au nom de Lyon III.

Lyon III est et restera un bel exemple de resistance face aux ennemis de la démocratie.


Pour ceux qui sont toujours mécontents de ne pouvoir faire de propagande extremiste, il serait bon de rappeller pourquoi la Faculté Jean Moulin existe :

L'université Jean Moulin Lyon 3 est née, au début des années 1970, d'une scission des professeurs de droit de Lyon 2 marqués politiquement à droite, après les événements de Mai 68 qui bouleversèrent le monde universitaire. En 1974, l'université est officiellement créée.

12 commentaires:

  1. Si on veut jouer le rappel historique, autant aller jusqu'au bout :
    ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/rapport/rapport_rousso.pdf
    http://hippocampe.lyon3.free.fr/images/rapport_clrd_sur_negationnisme_et_le_racisme_a_lyon_3.pdf

    Et vous osez venir parler de résistance ? Vous devriez avoir honte.

    RépondreSupprimer
  2. Tes liens ne s'affichent pas correctement sur mon naviguateur, mais ça a l'air de parler de negationnisme à Lyon III.
    Je ne pense pas que ce site en fasse l'apologie, d'ailleurs ça n'a même pas à être abordé ici puisque ce n'est pas le sujet, et qu'il y a eu des condamnations.
    La Justice fait son boulot, elle aurait du faire de même sur la question des blocages par exemple.

    Donc maintenant si tu veux tout mélanger pour que ça t'arrange de quelque maniere que ça soit, c'est ton probleme, surtout qu'il est facile de faire pareil sur un tas de sujets.

    RépondreSupprimer
  3. Résistance.
    Oui tu as bien lu.

    Résistance face au blocage et à la grève, ou est le problème ?
    Du coup, non, nous n'avons pas honte d'être contre ce genre de personnes qui vient imposer une pensée par des actions semi-louches où en creusant un peu on retrouve l'extreme gauche.

    Nous n'avons pas honte de ne pas cautionner ces gens là, et c'est notre droit.
    Desolé de ne pas être partisant de ta pensée unique.

    RépondreSupprimer
  4. John je te sodomise.

    On a pas a avoir honte de notre fac parce que s'y sont trouvés des négationnistes bien avant que nous mêmes soyons étudiants.

    Le nom de Lyon III c'est Jean Moulin
    Le maitre-mot face aux anti-CPE c'était résistance.

    Point final.

    RépondreSupprimer
  5. merci Villepin pour ce CPE et cette crise formidable...
    Merci comité de mobilisation pour être apparu à Lyon III là ou on vous attendait pas.
    Merci mais pourquoi ?
    Pour avoir tout simlpement permis aux étudiants de Lyon III de se rappeler leurs origines politiques, celle de la droite libérale, de la droite modérée, de la droite démocratique attachée aux valeurs de la république.
    Merci beaucoup, les sympathisants UNI ont plus que doublé, les actions menées par les étudaints de Lyon III ont permis de redéorer notre blason de fac de droite, et de tisser des liens entre différents étudiants.
    Merci encore.
    Juste une question : on remet cela quand ?

    RépondreSupprimer
  6. Vu le superbe compte-rendu de la "coordination nationale" à Nancy qui se trouve sur notre site d'info preferé, je pense que l'on va encore s'amuser
    http://rebellyon.info/article2078.html

    Notez qu'un amendement très decisif a été voté : Pas d’alcool dans l’amphi

    RépondreSupprimer
  7. Mais de rien Anthony
    Même si cela peut te surprendre, nous sommes nous aussi ravis de l'augmentation des effectifs de l'UNI... car de notre côté aussi nous avons eu de nouvelles adhésions.
    Surtout, il nous paraît très important d'amener le débat politique au coeur d'une fac, qui, comme Fac Libre l'a souligné, ne peut se prétendre apolitique.
    Nous préférons nettement une personne de droite avec un argumentaire construit et cohérent (même si nos valeurs sont différentes) à quelqu'un de totalement passif, les fameux "apolitiques" qui se déclarent occasionnellement aux extrêmes et souvent n'ont d'avis sur rien.
    Chloé

    RépondreSupprimer
  8. Très chère Chloé,
    Bien que d'opinions divergentes nous voila au moins en accord sur un point.
    Il serait ainsi intéressant d'étudier ensemble les suites possibles que l'on pourrait donner au mouvement sur Lyon III. bien évidemment, il n'est aps question de blocages ou d'appel à la démission du gouvernement mais tout simplement de voir de quelle façon la politique pourrait être insérée au mieux dans notre université. Je crois qu'il est aisni du rôle des associations étudiantes politisées de prendre ce problème au sérieux, quelque soit les tendances politiques.
    A ce sujet pourrais je savoir de quelle association fais tu partie ?
    Voila n'hésite pas non plus à venir me voir si tu avais des idées quant à la proposition que je t'ai faite d'amener la politique au sein de la fac.
    Meci de ta compréhension et de ton écoute.
    Trés chère Chloé je te souhaite une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. Désolé pour les liens, les revoilà au propre ici et ici

    Rendez-vous service en tant qu'étudiants et en tant que citoyens, prenez le temps de lire ces deux rapports, et on pourra ensuite discuter sur des bases claires de la résistance à Lyon III, du fait de redorer le blason de notre fac, ou encore de savoir s'il est judicieux de se gargariser ainsi autour des circonstances de sa création.

    D'ici là je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

    RépondreSupprimer
  10. En effet, le lundi 3 avril lors d'une enième AG, des membres de la tribune ayant pris la parole avaient qualifié de "milice" le service de securité de l'université, et comparant le secrétaire géneral de Lyon III à Maurice Papon.

    Comme quoi les propos de ce genre ne sont pas forcemment du coté que l'on croit

    RépondreSupprimer
  11. une etudiante "trop vieille" et trop diplomee13/6/06 13:00

    Au moins nous avons pu passer nos examens dans le calme, sans pression.

    Etre revolte, c'est tres bien, c'est une bonne chose, mais ne pas voir plus loin que le bout de son nez, c'en est une autre.

    "Qu'est-ce qu'un an dans une vie ??" entendait-on. Qu'est-ce que c'est ? Des emmerdes pour votre retraite, lorsque vous deviendrez fatigues.

    Avoir tout vandalise ammenera une hausse du tarif d'inscription dans les facs pour dommages et interets. Apres, vous vous plaindrez. Et vous vous revolterez. Contre quoi ? Contre vous-memes.

    Bon courage a tous ceux qui passent encore des examens a cause des facs bloquees, bon courage aux bacheliers, et bon courage aux jeunes diplomes a qui CNE et CPE ne s'appliquaient pas : trop vieux (plus de 26 ans) et trop diplomes.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour vos commentaires interessant.

    Anthony a raison sur bien des points, il est dommage d'ailleurs que son dernier message n'ai pas trouvé de réponse de la part de cette Chloé.

    Chère étudiante "trop vieille", merci pour ton commentaire, il sera en effet interessant de voir de combien sera le cout de l'inscription dans une fac vandalisée comme Grenoble par exemple (cf photos sur ce blog).
    J'espere que les gens pour qui le CPE etait une ultime chance pour trouver rapidement un emploi et vivre ont eu leur situation s'ameliorer grace au "retrait" demandé d'une facon totalitaire et extremiste par la gauche la plus lamentable d'Europe.

    Nous avons pu voir en effet la gauche à l'état pur, c'est à dire des militants et sympatisants n'hesitant pas à faire des reference au nazisme (milice, papon etc ...) pour qualifier l'administration de la fac.
    Qu'en aurait-il été si ces paroles sortaient d'une personne de droite ?
    Il est regrettable que par la suite, la moindre critique sur les personnes du "comité de mob" étaient immediatement commentées par des messages du genre " tu risques un proces pour diffamation"...

    On aura vraiment tout vu !

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.