dimanche 9 avril 2006

Note d'information de l'Université, réaction immédiate

INFORMATION

Aujourd'hui, mercredi 5 avril 2006, le Bureau de l'Université Jean Moulin Lyon 3 composé du Président, des Vice-Présidents, des Doyens et Directeurs, a reçu successivement les associations Adely, Corpo et AE2L ainsi que le « comité de mobilisation » comprenant un élu de l'Unef.

Le Bureau a arrêté unanimement les mesures suivantes :

- les absences aux travaux dirigés pendant les journées nationales de manifestations ne seront pas prises en compte pour l'interdiction aux examens,

- pour les étudiants qui n'auraient pas eu de note de contrôle continu en raison de ces absences, une épreuve sera organisée dans les séances de travaux dirigés normalement prévues.



Réaction 2 jours plus tard de notre comité adoré qui décide de jouer sur les mots en donnant les dates de toutes les actions plus ou moins foireuses decidées entre eux et les potes.
Pour exemple le 6 avril ils n'étaient que 1500 (d'apres les organisateurs) à defiler dans les rues de Lyon.
Je suis pret à avoir le détail précis des autres dates pour qui peut/veut le divulguer.
Voici en exclu ce "communiqué de presse". On se demande sur le coup si les destinataires sont les étudiants ou plutot le 20 minutes de Lyon.
Remarquons que le 18 Mars figure deux fois dans cette fameuse liste, chapeau.

3 commentaires:

  1. Pourquoi n'ont ils pas mis le calendrier de l'année civile ?
    Cela aurait été plus simple.
    Ou alors peut etre auraient ils du dire les jours ou les absences pouvaient être comptabilisées cela aurait été plus rapide.
    Voila juste un avis pour le Comité de Mobilisation.

    RépondreSupprimer
  2. Voici en exclu ce "communiqué de presse". On se demande sur le coup si les destinataires sont les étudiants ou plutot le 20 minutes de Lyon.

    Ben... Oui... Un communiqué de presse, comme son nom l'indique, est destiné à (roulement de tambour) la PRESSE ! (tsoin tsoin)
    Ne vous faites pas plus bêtes que vous ne l'êtes déjà, ça devient énorme là ;)

    RépondreSupprimer
  3. Dans ce cas là, pourquoi les placarder à la va-vite sur les murs de la fac ?
    Ah mais oui c'est la presse qui est dans l'université (tagada tsoin tsoin, soyons dans le move)

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.