jeudi 1 juin 2006

La chute de l'Unef

Révisions, partiels ... Nous sommes toujours là avec cette fois les élections des représentants étudiants au conseil d'administration du Conseil National des Œuvres Universitaires et Scolaires (CNOUS) qui viennent de se terminer.

Et c'est sans surprise que l'Unef paye son attitude immature et irresponsable qui l'a caracterisé comme nous avons pu le voir par exemple durant sa campagne « anti-CPE » et les blocages d'universités.
Elle perd donc 3 élus nationaux et plus de 50 % de ses suffrages. Avec un peu moins de 23 % des voix, elle est désormais talonnée par l'UNI et PDE. On retrouve désormais la FAGE en tête.

En passant de 5 à 2 élus sur les 8 au total, l'Unef se plaint sur son site internet de perdre 120 000 Euros de subventions (les subventions accordées par le ministère de l'Education Nationale sont imparties en fonction du nombre d'élus étudiants, l'unef a touché 426000 euros l'an dernier)

Nous avons largement évoqué le cas de l'Unef sur ces élections dans notre article du 28 Avril par exemple.
Pour pousser plus loin, il est assez touchant de lire la réaction de l'Unef façe à ce résultat sans appel. Petit extrait :


Elections au CNOUS : la parodie de démocratie continue (31.05.06)


Dans une atmosphère surréaliste
, alors que tout le monde s’accorde pourtant sur la non-représentativité de ce scrutin, ont été proclamés hier les résultats des élections des représentants étudiants au CNOUS.

Les résultats des élections au CNOUS sont la conséquence mathématique des élections au CROUS, auxquelles l’UNEF avait refusé de participer.


Il ne faudrait pas oublier que l'Unef est le principal responsable de cette atmosphère "surréaliste" et que "tout le monde" signifie en réalité l'Unef et ses potes.
Saluons ici le bel exemple de ce que montre ce syndicat qui avoue ici une fois de plus un comportement dédaigneux dans un but de recherche de suprématie pour imposer sa vision des choses.



Résultat des élections (cliquez pour agrandir)
Source : site du Cnous

4 commentaires:

  1. Pour une fois que l'Unef n'est pas en quasi monopole sur qq chose ... Ca fait du bien à lire ça !

    RépondreSupprimer
  2. J'espere que l'Unef gardera son monopole de la connerie pour 2006/2007 à Lyon III !

    RépondreSupprimer
  3. QUELLE CONNE NOUVELLE !

    RépondreSupprimer
  4. QUELLE BONNE NOUVELLE PLUTOT !

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.