dimanche 24 septembre 2006

Rentrée studieuse ... sauf pour l'Unef Lyon

L'été étant terminé, de nombreux nouveaux étudiants arrivent à Lyon 3 pour leur première année et avec un minimum d'observation ces derniers seront, nous en sommes sûr, assez amusés par les pratiques de certains.

Comme tous les ans, le carnaval organisé par l'Unef le jour des inscriptions afin de soutirer 20 Euros pour se rallier au "mouvement" aura bien eu lieu.
En effet, le soi-disant "syndicat de tous les étudiants" organise des tactiques douteuses et lamentables, se présentant comme la roue de secours étudiante par défaut au nouvel étudiant et surtout au fameux carnet de chèques des parents.
Nous savons tous qu'il est très facile de s'affirmer à gauche, l'argumentation n'étant pas très difficile à retenir pour la simple raison qu'il n'y en a pas.
Dites simplement que Lyon 3 est une fac négationniste qui abrite bon nombre de fachos et que vous êtes evidemment là pour voler au secours du pauvre étudiant toute l'année, et le tour est joué.

Que se passera-il ensuite ?
Et bien comme ce collègue étudiant qui a depensé ces 20 Euros l'année dernière, vous aurez sans doutes le privilège qu'un "responsable" vous appelle un soir sur votre portable pour vous demander bien gentiment de venir un peu plus tôt à la fac demain pour distribuer des tracts annoncant par exemple l'augmentation de 1,85% du prix du ticket RU. Il est vrai que payer 0.05€ en plus face à une cotisation de 20 Euros ça le fait pas trop.
Enfin bref, cela sera un des nombreux avantages de cotiser à l'Unef.

Le nouvel étudiant fraîchement arrivé à Lyon ira ensuite se promener dans notre belle ville, et contemplera le désastre dans certaines rues ou les affiches placardées sauvagement agressent le piéton lambda.
Dernière en date la venue de la superstar apolitique Bruno Julliard qui tiendra dans quelques jours à Lyon une sorte de comédie musicale nommée "Génération Solidaire" (comme quoi les précaires font rentrer des sous à l'Unef) et avec un special-guest surprise, le très CGTiste Bernard Thibault. Où comment faire glisser pas-à-pas l'étudiant vers le statut de futur gréviste professionnel, qui on le sait, a fait des émules en Avril dernier.

Bref, on se demande pourquoi il y a autant de torchons de gauche et d'extrême-gauche collés sur les murs et même sur des vitrines, la Mairie quant à elle semble fermer les yeux sur ces pratiques hors-la-loi d'affichage sauvage (mais ça c'est une autre histoire).


-Dans un souci pratique pour nos militants "en lutte" de gauche, nous les invitons à se diriger sur ce lien où est indiqué les lieux où se trouvent des emplacements pour affichage.
"Le contrevenant est passible d'une amende administrative ainsi que de poursuites pénales. La Police Municipale et la Police Nationale sont habilitées à verbaliser ce type d'infraction." -

Nous n'irons pas dans les détails en ce qui concerne les conflits d'intérêts L'Huillier/Souveton au sein de l'Unef Lyon 3 (sanctions sur l'ancien dirigeant portant sur des histoires assez niaises de site internet que personne ne consulte, ceci n'est qu'un extrait) mais tout ceci n'est qu'un résumé non exhaustif de ce qui se fait de mieux à Lyon III. Si ça continue comme ça on va bientôt pouvoir faire la même chose avec la Corpo ...

Bonne rentrée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.