mercredi 18 octobre 2006

Les élections du Crous annulées à Lyon.


C'est sans grande surprise que le Tribunal Administratif a prononcé l’annulation des Élections des représentants étudiants au CA du CROUS de Lyon qui s’étaient déroulées le mardi 21 mars 2006.
En outre, le syndicat UNEF (demandeur de cette annulation) s'est vu accordé 800 Euros à titre de dommages et intérêts qu'elle utilisera, nous en sommes certains, pour financer cette nouvelle campagne dont la date sera communiquée prochainement. Cette aberration intervient alors que ces élections s'étaient tenues pendant les manifestations contre le CPE organisées par l'UNEF et dont le contrôle leur avait échappé.
Conscient que l'affaire était perdue d'avance, le syndicat avait présenté ses listes tout en maintenant au blocage des facs qu'elle organisait et en appellant au boycott des scrutins. Des urnes avaient même été volées par des personnes proches de l'UNEF selon des sources sûres.

En obtenant l'annulation des élections du Crous, l'UNEF propose une nouvelle donne qui leur coûtera sans doutes des sièges au profit d'organisations jusqu’alors peu présentes sur Lyon.
Elle oublie volontairement de préciser le coût financier et humain que va occasionner ces nouveaux scrutins pendant que des dossiers d'obtention de bourse sont encore empilés sur les bureaux pour un grand nombre d’étudiants.

A noter : le syndicat de gauche avait alors obtenu deux élus au lieu des cinq en 2004.
Les subventions accordées par le ministère de l'Education Nationale se font en fonction du nombre d'élus étudiants, l'UNEF touche 426000 Euros par an (non distribués au étudiants, fallait pas rêver là).


Voir aussi nos articles du 28 Avril et du 01 Juin 2006.

4 commentaires:

  1. HONTEUX !
    QUEL EXEMPLE !

    RépondreSupprimer
  2. 800 Euros de dommages et intérets .. Bah voyons.
    Depuis quand on recompense ceux qui provoquent ?

    RépondreSupprimer
  3. Je vais illuster ma pensée en citant ce que j'ai deja pu écrire sur ce site :

    Et si l'UNEF redistribuait l'argent qu'elle collecte des proces divers et honteux (crous) et des subventions pour le redistribuer aux étudiants qui sont REELLEMENT dans le besoin ?
    Non ? Ah d'accord.

    RépondreSupprimer
  4. Baaah voyons ! il est normal que lorsque l'on pourrit des élections, que l'on vole des urnes, que l'on organise des grèves le même jour ou que l'on bloque l'entrée des facs, l'on puisse obtenir l'annulation de ces élections...
    Non, ça semble un peu anti-démocratique ? Ha d'accord :p

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.