dimanche 17 décembre 2006

Décryptage du socialisme français.

Comment parler du socialisme en seulement quelques lignes ?

En effet, le socialisme est un vaste courant de pensée théorisant une pensée politique, économique et philosophique qui émergea des désastres humains que put causer la révolution industrielle.
Derrière le socialisme, se cache, à l'origine, plus qu'un simple idéal, mais une véritable espérance dans la réalisation d'une société plus humaniste et plus égalitaire.
Impossible donc que de ne pas s'affirmer socialiste. Chacun d'entre nous, du moins je le souhaite, espère que la société dans laquelle il vit soit plus humaine, plus juste, plus égalitaire.
Ce que le socialisme a peut être de plus attrayant, a contrario d'autres théories économiques comme le libéralisme, c'est qu'il n'est pas né de la raison de l'Homme mais qu'il est né de sa passion. Il prend l'Homme dans son coeur et non dans son esprit. Pas de raisonnement juste du sentiment.
Le socialisme a donc cette caractéristique que d'être inhérent à l'Homme.


Seulement, qu'en est il du socialisme, non plus théorisé, mais du socialisme mis en pratique ?

Il est indéniable que le socialisme a apporté beaucoup à notre société. Le "Front Populaire" en est un très bon exemple. Bien que désastreux du point de vue économique, plus personne ne remet aujourd'hui en cause les acquis sociaux nés de cette période.
Seulement, il arrive un stade ou "Trop de socialisme, Tue le socialisme" et la France semble bien en être arrivé à ce stade.
En effet, le pays le plus socialiste du monde n'est plus en très grande forme et ce depuis une trentaine d'années. La croissance stagne, le nombre de chômeurs est en permanence au dessus d'un seuil intolérable pour un pays développé, les finances de l'Etat touchent le fond, le pouvoir d'achat ne décolle pas.

Pourtant nous appliquons toutes les politiques socialistes que les grands maitres à penser du socialisme ont théorisé.
Nationalisations, fonction publique représentant plus d'un emploi sur quatre, dépenses publiques colossales, redistribution, impôts élevés, Etat omnipotent.... Tout est là pour que la théorie de Keynes fasse de notre économie, l'économie la plus prospère du monde. Pourtant nos deux millions de chômeurs et nos 7 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté viennent contredire cette thèse. L'Angleterre libérale à nos cotés fait mieux que nous, avec son taux de chômage à 4,5% de la population active et "seulement" 5 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.

A qui la faute ?

La faute, à ces décennies de politiques socialistes outrencières et incohérentes ; mises en place pour satisfaire sur le coup le bon peuple qui sans usage de sa raison s'est laissé prendre aux pièges de ses passions.
L'archaisme du socialisme français est aujourd'hui remis en cause par personne. Alors que Royal fait rire le monde entier, une partie des français l'idolatre alors que cette même personne défend le système, défend les 35 heures, défend les privilèges d'une fonction publique qui nous ruine en représentant pour le seul financement des traitements et salaires des fonctionnaires la moitié du budget de l'Etat.

Le socialisme français aujourd'hui ce n'est plus la défense d'une société égalitaire et juste, c'est cette thérorie économique qui a pour seul objectif de péréniser les avantages des plus fainéants d'entre nous. Alors que certains travaillent de moins en moins pour toucher de plus en plus, on demande de faire toujours plus d'efforts à la France qui se lève et bosse dure.

Le socialisme français c'est aujourd'hui le parti de toutes les inégalités qui a mis fin à la méritocratie qui seule permettait l'ascension sociale.

Dommage une si belle philosophie pour un si mauvais usage.

7 commentaires:

  1. Oui, et tu aurais pu finir par une phrase de Valéry Giscard d'Estaing (il me semble) "La gauche n'a pas le monopole du coeur"

    RépondreSupprimer
  2. Bravo, belle analyse.
    Je ne vois pas quoi ajouter pour le moment, surtout que ce qui est dit est facilement vérifiable tous les jours

    RépondreSupprimer
  3. un petit detail il y a trente ans, cela faisait belle lurette qu'il ny avait pas eu de socialiste au pouvoir

    RépondreSupprimer
  4. ça fait quand même 12 ans que la droite est au pouvoir et que durant les 14 ans de Mitterrand ,il y a eu un bon nombre d'années avec des gouvernements de droite.La gauche à bon dos!
    Et pour ce qui est de l'ascension social,de nos jours, plus t'as de sous plus tu montes....

    RépondreSupprimer
  5. Tu oublies de preciser toutes les conneries pendant les 5 ans du gouvernement trotskiste Jospin ...
    35 heures, emplois jeunes illusoires, police de "proximité" (club de vacances) etc
    La liste est longue.

    "La gauche a bon dos" BEN VOYONS !!!
    Oui plus t'as de sous, plus tu montes. Où est le mal ? Vous, vous voulez le contraire : moins t'as de sous, plus tu montes, c'est ça ?
    Tirons les gens vers le bas !

    RépondreSupprimer
  6. Quand on voit toute la haine qui déborde de petits site comme le votre (droite ou gauche) on se dit que "le monopole du coeur" n'appartient à aucun des deux cotés....

    RépondreSupprimer
  7. Certes cher Anonyme, mais au moins la "droite" le sait, elle.

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.