mercredi 29 novembre 2006

Annulation des élections du 14 Novembre 2006 (+recours)

La (Conféderation Etudiante) a posé deux recours gracieux à Lyon III pour faire annuler les élections aux conseils centraux du mardi 14 Novembre pour une histoire de soit disant "non représentativité".
L'un des motifs réside dans le fait que le syndicat de gauche n'aurait pu obtenir leur stand en même temps que les autres organisations, et aussi qu'Inter-Asso (Corpo etc) disposait de deux tables et deux panneaux (une table et un panneau de plus)
Le recours a été posé par Julie Coudry mais a été rejeté car cette dernière n'est pas étudiante au sein de notre fac.
Le deuxième quant à lui a été validé par la commission électorale qui ordonne l'annulation des élections, mais l'Université a fait appel.

Une fois de plus nous ne pouvons que deplorer que la mentalité gauchiste des mauvais perdants soit bel et bien devenue une méthode systématique.
Un nouveau scrutin semblerait donc se profiler pour février, toutes les organisations étudiantes de la fac semblent cependant vouloir s’assembler contre ce recours et cette annulation; cette question sera tranchée par le Tribunal Administratif.

Voici les deux recours que devraient être sur le site de la fac, mais il semble y avoir un oubli de lien. Cliquez sur chaque image pour agrandire et lire.



Premier recours rejeté




Second recours




source officielle : ici

mardi 28 novembre 2006

Résultats des élections au Crous (+ détails)

Les résultats ont été proclamés il y a quelques minutes depuis le R.U du Crous de Lyon, rue Madeleine :

1. Inter-Asso : 3 élus
2. Unef : 2 élus

3. UNI : 1 élu
4. Emf : 1 élu

Arrivé en 4e l’EMF (Etudiants Musulmans de France) a réalisé une inquiétante progression sur les bureaux de vote de la Manufacture (1 élu également). L'Uni recupere néanmoins cette 3e place au dépend de l'organisation communautariste par rapport aux élections de Mars dernier et Inter-Asso perd 2 élus.

Nous noterons une fois de plus que l’Unef a entonné une version remix de l’Internationale dans le RU du Crous pour célébrer leur stagnation.
La participation sur l’Académie est d’environ 6%, mais en chute libre sur Lyon III par rapport à Mars 2006.


Ajout du 29/11 :

Voici donc les résultats en détail, d'après le site du Crous Lyon St Etienne :

Le taux de participation s'élève à 6,60 %.

Rappel :
Taux de participation aux élections de mars 2006 : 5,64 %,
Taux de participation en 2004 : 8,76 %.

Le nombre de votants dans l'académie s'élève à 9 568 dont 9 358 suffrages exprimés.


Arrive en tête avec 37,96 % des suffrages (3 552 voix) : « INTER-ASSO à vos côtés chaque jour », qui obtient donc 3 sièges.

Se place en seconde position avec 33,31 % des suffrages (3 117 voix) : « UNEF et associations étudiantes, contre la précarité : un statut social pour tous », qui obtient 2 sièges.

Arrive en troisième position avec 13,29 % des suffrages (1 244 voix) : « UNI pour l'égalité des chances », qui obtient 1 siège.

Arrive en quatrième position avec 11,19 % des suffrages (1 047 voix) : « EMF, Etudiants Musulmans de France, pour la démocratie, contre les discriminations », qui obtient 1 siège.

Les autres listes en présence :

- IDÉE, les étudiants européens : 4,25 % des suffrages (398 voix).

vendredi 24 novembre 2006

Crous 2006 : le 28 Novembre, faites le bon choix.

Il est toujours bon d'établir un rapide rappel des faits.


Le 21 mars dernier, alors que la crise du CPE défrayait la chronique et débrayait nos facs, les étudiants de l'Académie de Lyon ont été conviés à élire leurs représentants au CROUS.
Malgré les blocages à Lyon 2 Bron par exemple, le taux de participation fut d'environ 5% (7632 votes exprimés pour être précis), soit autant qu'en 2002.

Et pourtant.
Alors même que l'UNEF appelait à bloquer les facs dans toute la France et à boycotter les élections, le syndicat présenta tout de même sa liste tout en sachant par avance que ce double rôle lui coûterait cher.

En effet, le résultat fut sans appel et notre syndicat de gauche préféré se retrouva avec un unique élu.
Tout de suite, nous n'oublions pas que pour chaque élu siégeant, l'Etat subventionne l'association à hauteur de 100 000 euros environ, l'Unef touchait depuis 2004 426000 Euros par an (source : site de l'Unef).
Ajoutons à cela le vol de deux urnes dans notre Académie et la disparition de 270 enveloppes contenant le vote d'électeurs. Nous vous laissons réfléchir sur l'interrogation suivante : de qui pourrait provenir un tel acte ?
Les "fermetures" étranges de 7 bureaux sur les 86 seraient également à prendre en compte, sans compter les intimidations subies par les personnes désirant prendre part au vote.
Notez tout de même qu'il est possible pour un étudiant de voter dans n'importe quel bureau de l'Academie avec sa carte.

Bref. L'Unef a les mains sales dans cette histoire de près comme de loin.
En portant le dossier devant le Tribunal Administratif de Lyon (comme dans toute la France), l'Unef montre une fois de plus que ses priorités se rapprochent plus de l'argent que de la démocratie.
Après tout, pourquoi ne pas demander l'annulation des élections de 2002 vu que le taux de participation était le même ?
Tout en se permettant de critiquer constamment la société et l'université par les méthodes que l'on connaît, l'Unef obtient donc l'annulation des élections CROUS du 21 Mars 2006, sans préciser le coût de l'organisation de ce nouveau scrutin.


Parce que le respect de la démocratie est la règle d'or de notre société ;
Et parce que le vote des étudiants ne doit pas être bafoué par quiconque et encore moins par une association censée les représenter.


Pour ces raisons, le 28 novembre, je vote tout sauf UNEF.


Lire le jugement ici (.doc)

jeudi 16 novembre 2006

Elections mouvementées (+ résultats)

L' élection aux conseils centraux a donc eu lieu mardi 14 novembre.

Comme prévu, l'étudiant a pu se retrouver sous une masse de tracts assez conséquente.
Il aura été en effet assez difficile de passer l'entrée de la fac les mains vides, quelques personnes ont eu la bonne idée de se balader avec une feuille annonçant "a voté".
Mais également quelques faits sont venus rythmer cette journée.

Tout d'abord il semblerait qu'un militant de l'association Hippocampe (très proche de l'Unef) ait été agressé alors que ce dernier distribuait des tracts devant la fac. Il existe plusieurs versions mais d'après ce qui se disait, la Corpo serait impliqué dans l'affaire.
Nous avons pu ensuite voir débarquer des militants de Sos Racisme au sein même de la fac dans le but de se rejoindre avec l'Unef sur une position commune et de prôner la non-violence (chose que l'on peut très bien condamner sans pour autant être militant de telle ou telle organisation).

Au cours de la journée, nous aurons pu noter un nombre assez important de militants Unef n'étant pas pour la plupart de Lyon III. Il est en effet une tradition pour le syndicat de gauche de recevoir une aide assez conséquente de la part de leur Bureau National, Lyon 3 est tout un symbole et donc un ordre de bataille primordial.

Les nouveaux cette année sont les parachutés de la Confédération Etudiante (Cé) qui n'ont pas lésinés sur les moyens pour percer les mystères de notre fac. Tractages importants un mois avant les élections, autocollants sur tout support, affichage sauvage à la sortie des amphis, bref tous les moyens étaient peut-être bons pour s'imposer comme un renouveau. Même avec un poil de démagogie en nommant leur liste "Riposte face à l'extrême droite".
Sachez que les personnes de la Cé que vous avez pu voir ont une moyenne d'age assez élevée, et les étudiants ne sont pas de Lyon III. Une rumeur persistante affirmerait que leurs listes seraient bidons, les militants Cé inscrits sont en réalité des taupes de Paris qui se seraient inscrites cet été sans jamais avoir mis les pieds dans notre fac.
Il suffisait d'ailleurs de les voir partir peu après 18 heures en direction de la gare avec des sacs de voyages pour s'en convaincre.

D'après nos informations, le syndicat des jeunes de la CFDT n'aura aucun élu chez nous, dommage !

La CéFDT s'en va


Pour finir, un tract assez amusant aura circulé pendant un bon moment (notre photo en haut de l'article) rappelant les intentions de l'Unef en Avril dernier. Evidemment le syndicat de gauche aura vite couru chercher la sécurité, criant à la diffamation, et menaçant par un procès l'auteur de ce tract choc.

Pour réagir à cela, et à l'agression du matin même, l'Unef aura "négocié" avec d'autres syndicats étudiants afin d'éditer un tract unitaire à la va-vite.
Nous vous laissons le plaisir de découvrir le nom de ces organisations, d’autres comme l’Uni, n’ont pas trouvé indispensable le fait de se servir de ce genre de chose pour apposer leur logo aux cotés de Sud.

Cliquez pour agrandir

A cela nous ajouterons le nombre impressionnant de bulletins comptabilisés comme nuls. Plusieurs confusions semblent en être la cause dans le bureau de vote de la cafeteria de la manufacture.
On retrouve dans certaines circonscriptions un taux record de 20% nul.

[Edit] Les résultats sont les suivants (cliquez pour agrandir)

mardi 7 novembre 2006

Etat des lieux à une semaine des élections

Les élections aux conseils centraux de Lyon III approchent, et ça se fait sentir. Un simple passage par la rue Rollet suffit pour confirmer cela, voici un bref aperçu de ce que nous avons pu constater.


- La Cé (confédération étudiante), nouvelle invitée à Lyon III cherche à se montrer de plus en plus en misant sur des tractages massifs en se faisant aider par leur bureau national. Car d'après nos informations, seules deux personnes seraient réellement étudiants dans notre fac en étant à la Cé.
Le syndicat créé par la CFDT de François Chérèque cherche à s'imposer en jouant sur la pseudo-nouveautée de leur présence. N'oublions pas que la Cé a été fondée suite au départ d'une partie d'une tendance minoritaire de l'UNEF, la Tendance syndicale (TS).



- L'Unef dont la réputation n'est presque plus à faire, a été surprise en train d'organiser un vote à leur sauce sur la rue Rollet.
Pas de vérification de carte étudiante ni d'isoloir, n'importe qui pouvait prendre part au scrutin concernant le "oui à la compensation". Un vote non représentatif bien étrange, l'Unef aurait pu défendre ce thème dans les differents Conseils, enfin bon.
Ajoutons à cela les diverses actions honteuses comme les interventions en amphis pendant des cours ou encore la récente annulation des élections du Crous (voir notre article).
Nous vous invitons également à prendre connaissance de leur nouvelle campagne, où leur affiche est très représentative du taux de motivation et de démagogie qui règne dans le "syndicat de TOUS les étudiants".
Nous ne sommes décidemment pas tous du même monde...



A cela s'ajoute les batailles d'affiches interposées.
La Cé ayant organisé un collage sur la rue Rollet, l'Unef n'était visiblement pas content et s'est empressé de coller leur sauce par dessus, ce qui n'a pas plu aux prétendus apolitiques (sic) de la Corpo qui ont eu l'idée originale d'entrer dans le mouvement en collant des affiches vierges (un symbole?).
Cette course s’est terminée par un passage des services techniques de la fac.



Les élections auront lieu le Mardi 14 Novembre.
Les lieux de vote seront les suivants :

Manufacture des Tabacs : cafétéria.
15 Quais Claude Bernard : atrium
Rue Chevreul : salle D, bâtiment Athéna
CEUBA : salle Roubier.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.