mercredi 7 mars 2007

Il y a 54 ans, la gauche pleurait son Père

Il y a 54 ans, le 5 mars 1953, le petit père des peuples mourait dans sa vodka, laissant derrière lui un grand nombre de personnes orphelines de leur maître.
Aujourd'hui encore, il est amusant de voir que le tyran rouge qui a fait déporter nombre impressionnant d'êtres humains vers des goulags, était une vraie star pour la gauche française et plus particulièrement pour le Parti Communiste Français (PCF, qui n'a jamais changé de nom).
En témoigne la une du journal l'Humanité, à l'époque organe du PCF (aujourd'hui encore d'une certaine manière).

De ce fait, il est amusant aujourd'hui de voir avec quelle décontraction ces mêmes gens crient au fascisme à la moindre occasion pour blâmer des adversaires.
Peut-être faudrait-il nettoyer devant sa porte avant ?

40 commentaires:

  1. Pas mal, quand on sait que bcp de gauchistes ont collaborés pendant la guerre ... plus que ce qu'on croit ...

    RépondreSupprimer
  2. Oui Romain, le PCF qui se sent si éloigné de tout ça compris.

    RépondreSupprimer
  3. La France, elle a 17 ans le visage de Guy Môquet quand il est fusillé : « 17 ans et demi… Ma vie a été courte ! Je n'ai aucun regret si ce n'est de vous quitter tous. »

    Nicolas Sarkozy, le 14 Janvier 2007

    RépondreSupprimer
  4. L'integralité de ce passage est bien plus interessant, plutôt que de prendre un unique passage pour essayer de polémiquer ;)

    En mars 1940 il [Georges Mandel] est ministre de l’Intérieur.
    Au milieu de la débâcle, il est l’un de ceux qui plaident pour la
    Résistance. Il est arrêté. Le 7 juillet 1944 des miliciens le tirent de sa
    prison et le font monter dans une voiture. Arrivé dans la forêt de
    Fontainebleau ils l’abattent d'une rafale de mitraillette.
    7
    Le 24 juillet, sa fille écrit à Pierre Laval : « Je suis encore bien petite
    et bien faible à côté de vous (…). Je veux vous dire M. Laval que je
    plains beaucoup votre fille. Vous allez lui laisser un nom qui marquera
    dans l'histoire. Le mien aussi. Seulement le mien sera celui d’un
    martyr."
    Ce jour-là, la France s'appelle Claude Mandel. Elle a 14 ans, son père
    vient d'être assassiné non par l'occupant mais par des Français
    ennemis de la France.
    La France, elle a 17 ans le visage de Guy Môquet quand il est fusillé :
    « 17 ans et demi… Ma vie a été courte ! Je n'ai aucun regret si ce n'est
    de vous quitter tous. »
    La France, elle a 19 ans et le visage lumineux d'une fille de Lorraine
    quand Jeanne comparaît devant ses juges.
    Elle a 32 ans et le visage d'un émigré italien naturalisé français, quand
    Gambetta quitte en ballon Paris assiégé pour organiser la résistance
    aux Prussiens.
    La France, elle a 44 ans, le visage ensanglanté de Moulin quand il
    meurt sous la torture « sans avoir livré aucun secret, lui qui les savait
    tous. »
    Elle a 50 ans et la voix du Général de Gaulle le 18 juin 1940.
    Elle a 56 ans, le visage noir d'un petit-fils d'esclave devenu
    gouverneur du Tchad et premier résistant de la France d'Outre-Mer.
    Elle s'appelle Félix Eboué.
    8
    Elle a 58 ans et le visage de Zola quand il signe "J'accuse" pour
    défendre Dreyfus et la Justice.
    Elle a 60 ans, le visage d’un proscrit qui s’appelle Victor Hugo
    lorsqu’au commencement des Misérables il écrit : « Tant qu’il y aura
    sur la Terre ignorance et misère des livres de la nature de celui-ci
    pourront ne pas être inutiles ».
    Elle a 77 ans et la force du Tigre quand Clemenceau déclare en mars
    1918 : « Je continue à faire la guerre et je continuerai jusqu'au dernier
    quart d'heure car c’est nous qui aurons le dernier quart d'heure ! »
    Elle a la voix, la figure, la dignité d'une femme, d'une mère, rescapée
    des camps de la mort qui s'écrie à la tribune de l'Assemblée : "nous ne
    pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque
    année mutilent les femmes de ce pays". Ce jour là, elle s'appelle
    Simone Veil.
    Elle a la voix d'un jeune prêtre français, l’abbé Pierre, qui à la radio un
    jour de l'hiver 54 lance aux hommes son appel pathétique : « Mes
    amis au secours. Une femme vient de mourir gelée cette nuit, à trois
    heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol (…). Devant leurs
    frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre les
    hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure (…).
    Elle a le visage, l’âge de Georges Pompidou quand il évite le pire en
    mai 68.
    La France, elle a le visage, l'âge, la voix de tous ceux qui ont cru en
    elle, qui se sont battus pour elle, pour son idéal, pour ses valeurs, pour
    sa liberté.
    9
    Elle a le visage, l'âge, la voix de tous les Français qui ont au fond de
    leur coeur la conviction que la France n'est pas finie. Car elle n'est pas
    finie la France. Parce que dans mon coeur comme dans mon esprit, la
    France ne veut pas, ne doit pas, ne peut pas mourir.
    A chaque fois qu’on l’a crue finie, elle a étonné le monde. A chaque
    fois elle s’est relevée. A chaque fois elle a su trouver en elle la force
    de ressusciter.
    Ma France, c’est le pays qui a fait la synthèse entre l’Ancien Régime
    et la Révolution, entre l’Etat capétien et l’Etat républicain, qui a
    inventé la laïcité pour faire vivre ensemble ceux qui croient au Ciel et
    ceux qui n’y croient pas.
    Ma France, c’est le pays qui, entre le drapeau blanc et le drapeau
    rouge a choisi le drapeau tricolore, en a fait le drapeau de la liberté et
    l’a couvert de gloire.
    Ma France, c’est celle de tous les Français sans exception. C’est la
    France de Saint-Louis et celle de Carnot, celle des croisades et de
    Valmy. Celle de Pascal et de Voltaire. Celles des cathédrales et de
    l’Encyclopédie. Celle d’Henri IV et de l’Edit de Nantes. Celle des
    droits de l’homme et de la liberté de conscience.
    Ma France, c’est celle des Français qui votent pour les extrêmes non
    parce qu’ils croient à leurs idées mais parce qu’ils désespèrent de se
    faire entendre. Je veux leur tendre la main.
    Ma France, c’est celle des travailleurs qui ont cru à la gauche de
    Jaurès et de Blum et qui ne se reconnaissent pas dans la gauche
    immobile qui ne respecte plus le travail. Je veux leur tendre la main.
    10
    Ma France, c’est celle de tous ceux qui ne croient plus à la politique
    parce qu’elle leur a si souvent menti. Je veux leur dire : aidez-moi à
    rompre avec la politique qui vous a déçu pour renouer avec
    l’espérance.
    Ma France, c’est celle de tous ces Français qui ne savent pas très bien
    au fond s’ils sont de droite, de gauche ou du centre parce qu’ils sont
    avant tout de bonne volonté. Je veux leur dire par-delà les
    engagements partisans que j’ai besoin d’eux pour que tout devienne
    possible.
    Bien sûr il y a la droite et il y a la gauche. Mes valeurs sont les vôtres,
    celles de la droite républicaine. Ce sont des valeurs d'équité, d’ordre,
    de mérite, de travail, de responsabilité. Je les assume. Mais dans les
    valeurs auxquelles je crois, il y a aussi le mouvement. Je ne suis pas
    un conservateur. Je ne veux pas d’une France immobile. Je veux
    l’innovation, la création, la lutte contre les injustices. J’ai voulu faire
    entrer ces idées dans le patrimoine de la droite républicaine alors
    même que la gauche les délaissait.

    RépondreSupprimer
  5. Staline en personne : Tremblez brave gens12/3/07 01:09

    Anonyme,
    Par mon pouvoir arbitraire et démocratique que m'a conféré le bon peuple de la république démocratique de France, je t'enferme au Goulag pour avoir osé t'exprimer dans un sens contraire et critique vis à vis du pouvoir.

    Merde alors, toujours pas moyen de se faire respecter même 54 ans après ma mort. Pourtant m'avait on pas dit qu'avec le communisme on arriverait à vider l'esprit de l'imbécile peuple de toute intelligible substance.

    RépondreSupprimer
  6. klodo697512/3/07 08:40

    A tous les communistes qui auraient un peu oublié ce qui s'est passé en juin 1940, lisez cet ouvrage :

    http://www.amazon.fr/négociation-secrète-Jean-Pierre-Claude-Pennetier/dp/2708238663

    RépondreSupprimer
  7. Lisez le livre noir du communisme ou allez sur le site surtout ;)

    RépondreSupprimer
  8. Oui, et la France c’est aussi Pétain, et ses lois antisémites et répressives



    La France c’est aussi, les milices traquant dans les rues un semblant de révoltes, la France c’est aussi les reprissions de la commune dans le sang, la France c’est la torture en Algérie, la France c’est une politique expansionniste et colonialiste, qui a réprimé pendant des siècle africains et asiatiques, simplement pour de l’argent et du profit !
    La France c’est 61, et des centaines de personnes jetés dans la seine par une police violente et impartiale ! La France c’est les révoltes des croix de feu de 34 !
    La France c’est aussi une France qui a fait venir des immigrés pour faire avancé son économie et qui maintenant expulse sans aucun scrupule, les enfants de ceux-ci !

    LA France c’est une utilisation d’autre ethnie pour son profit !

    La France bien sur a eu des « héros », mais y avait pas beaucoup de jean moulin et les français criaient que même vive Petain !
    La France est un pays comme un autre qui a eu ces Staline, et en rien je suis pour ce qu’il a fait, mais la France n’est pas le beau pays que l’on veut gardé tel qu’elle parce que comme tout les autres il a eu tout ces moments d’horreur, et d’action totalement honteuse ! Ne soyons pas Français, ne défendons pas la France, soyons juste humain !

    Le nationalisme et le patriotisme amene la haine et l’intolérance des autres, et ca aussi mène « au goulag » même si ceux-ci prenne la forme de charter !

    RépondreSupprimer
  9. Quel mélange ...
    Après ce cours de démagogie, on comprend mieux pourquoi les gauchistes ne chantent plus la Marseillaise ... à part dans les stades de foot, et preferent chanter l'Internationale.

    RépondreSupprimer
  10. ce discours n'était qu'une pompe du discours initiale qui etait un concentré de demagogie en boite!
    Mais de mauvaise qualité! parceque l'utilisation de personnage tel que l'abbé pierre ou zola, ou meme jaures pr legitimé des actions qui son a des milliers de lieux de leurs idées et surtt utilisé leur nom, pour ramassé des miettes d'electorat de par et d'autre n'est pas de la demagogie je ne voit pas ce que cela peut etre!

    RépondreSupprimer
  11. Super Stanley, t'as l'air d'être plus au courant de l'histoire de Pétain pendant la seconde guerre mondiale que la première, ça saute plus aux yeux.

    RépondreSupprimer
  12. un ami de stanley16/3/07 19:32

    Il est vrai que la boucherie de Verdun, qui couta des centaines de milliers de mort pour strictement rien, est un vaste honneur qu'on ne doit pas oublier !

    MARECHAL NOUS VOILA !!!

    RépondreSupprimer
  13. Ouais ouais, et le héros de la première guerre c'est le Pape, c'est bien connu.

    RépondreSupprimer
  14. Pardon mais la France de Vichy, ce n'est pas la France.
    La France de Vichy c'est celle de Mitterand qui est reçu plusieurs fois par le maréchal Pétain, et qui le décore de l'Ordre de la francisque.
    La France de Vichy c'est les collabos qui sont beaucoup des hommes de gauche, qui n'hesiteront pas par la suite à louer le régime du "grand" Staline pendant que des millions de personnes meurent dans des camps appellés "goulags", existant bien avant les camps nazis.

    RépondreSupprimer
  15. N'oublions pas que Pétain fut adhérent de la SFIO, tt comme Mitterand baigna ds l'extreme droite durant sa jeunesse.
    Quant à l'Algérie française, je vous rappelle pour votre culture que l'envoi de l'armée a été décidée par les socialistes et communistes alors qu'en 62 De Gaulle signait les accords de paix.
    Et oui les socialistes tournent bien vite leur veste, derrière leur belles paroles et leurs belles idéologies se cachent des fascistes et des opportunistes dont le pouvoir les fascistes.

    RépondreSupprimer
  16. GRZYWACZ : Juif polonais, 2 attentats
    ELEK : Juif hongrois, 5 déraillements
    WASJBROT : Juif polonais, 1 attentat, 1 déraillement
    WITCHITZ : Juif polonais, 15 attentats
    FINGERCWAJG : Juif polonais, 3 attentats, 5 déraillements
    BOCZOV : Juif hongrois, chef dérailleur, 20 attentats
    FONTANOT : Communiste italien, 12 attentats
    ALFONSO : Espagnol rouge, 2 attentats
    RAYMAN : Juif polonais, 13 attentats
    MANOUCHIAN : Arménien, chef de bande, 56 attentats, 150 morts, 600 blessés

    RépondreSupprimer
  17. Les Francs-tireurs et partisans — main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) est le nom d'un groupe des Francs-tireurs et partisans, mouvement de résistance armée à l'occupation nazie en France. Il est issu de la Main-d'œuvre immigrée.

    Les groupes de FTP-MOI ont été créés en région parisienne, en même temps que les FTP, en 1941. Ces groupes sont constitués par les membres de la Main-d'œuvre immigrée : des étrangers communistes vivant en France et ne faisant pas partie du Parti communiste français. Bien qu'intégrés aux FTP, ces groupes dépendent directement de Jacques Duclos, qui leur transmet les ordres de l'Internationale communiste.

    Les FTP-MOI compteront parmi les groupes de résistance les plus actifs et les plus déterminés, notamment parce qu'ils sont en tant qu'étrangers directement visés par le régime de Vichy, qui ne leur laisse le choix que de la clandestinité ou de l'internement.

    RépondreSupprimer
  18. Olga Bancic (1912-1944), immigrée roumaine, juive et communiste, "Pierrette" dans la résistance, soldat volontaire de l'armée française de libération (FTP-MOI / Groupe Manouchian). Chargée du transport d'armes, elle a participé à une centaine d'attaques contre l'armée d'occupation. Déportée, décapitée à la hache (comme Sophie Scholl) dans la cour de la prison de Stuttgart, le 10 mai 1944 (le jour de son trente-deuxième anniversaire).

    RépondreSupprimer
  19. Jean-marie17/3/07 19:41

    Franchement quand on voit l'activité terroriste des immigrés sur le sol francais, qui sont en plus des communistes sous les ordres de staline. Faudrait leur rappeler qu'ils n'étaient pas chez eux, ni à l'époque, ni aujourd'hui.

    En plus, des juifs :p

    RépondreSupprimer
  20. Nous avons ici un petit malin qui nous fait de jolis copier/coller de Wikipedia plutôt que débattre avec des arguments. C'est d'une facilité que même un enfant de CE1 peut surpasser. A bon entendeur.

    Message spécial pour Jean-Marie. Que tu haisses les terroristes est compréhensible, mais tu es sur un blog public, si tu pouvais juste moderer quelques uns de tes propos ce serait pas mal.
    N'oubliez pas que vous êtes responsables de vos écrits, et qu'en cas de plainte (par sos racisme par exemple !), les autorités peuvent remonter à votre IP et bla bla bla (vous connaissez la suite). Merci d'avance.

    Je te remercie tout de même d'apporter ton point de vue sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  21. "Que tu haisses les terroristes est compréhensible"
    ...



    Joseph Epstein dit Colonel Gilles était un militant communiste et résistant (1911, Zamosc (Pologne) - 11 avril 1944).

    Il vient en France en 1931 pour ses études. En 1936, il combat en Espagne dans les brigades internationales et sera grièvement blessé. A son retour en France, il est emprisonné en au camp de Gurs d'où il s'évadera en 1939. Il s'engage dans l'armée française et est fait prisonnier en Allemagne près de Leipzig d'où il s'évade en décembre 1940.

    Tout d'abord responsable d'un groupe des FTP-MOI, il prend la direction de l'ensemble des Francs tireurs et partisans de la région parisienne. Il a l'idée d'engager des commandos de quinze combattants à Paris permettant de réaliser un certain nombre d'actions spectaculaires, qui n'auraient pas été possibles avec les groupes de trois qui étaient la règle dans l'organisation clandestine depuis 1940.

    Il sera arrêté avec Missak Manouchian le 16 novembre 1943, dénoncé par un traitre. Il sera torturé des mois puis fusillé le 11 avril 1944. Le jour de son exécution, il aide un camarade à s'évader du camion qui les amène au peloton d'exécution

    RépondreSupprimer
  22. Hélène Kro est une résistante communiste juive de la FTP-MOI.

    Elle intégre l'organisation des partisans juifs de la FTP-MOI en septembre 1942.

    Un matin de décembre 1942, elle est prise avec deux autres résistantes (Hélène Igla et Rega Levine) dans une rafle, à la sortie du métro. La police trouva sur Hélène Kro des grenades. Ils l'emmenent aussitôt dans son logement pour tendre une souricière aux autres membres du réseau. Pour éviter que ses camarades ne soient pris en montant chez elle, elle se jette de la fenêtre de son appartement, du cinquième étage.

    RépondreSupprimer
  23. Voilà comme prévu l'autre continue avec son Wikipedia (ceci pose en plus un problème de non-respect de la licence GNU FDL).

    Alors oui il y a eu des résistants communistes, mais aussi des collabos communistes. Et bien plus que ce que l'on croit !

    Il ne faut pas oublier à la base le Pacte Germano-Sovietique, qui ne semblait pas être désapprouvé par le PCF d'époque...


    Maintenant je te laisse ouvrir un fichier Word ou Openoffice (au choix) vierge pour que tu puisses continuer à copier/coller tes trouvailles.
    Et n'oublie pas que, quel que soit le pays, le communisme n'a jamais apporté autre chose que malheurs et désastres humains.
    Pour finir, si tu as de la compassion pour des terroristes, quels qu'ils soient, je crois que tu peux aller donner des leçons ailleurs.

    RépondreSupprimer
  24. "Pour finir, si tu as de la compassion pour des terroristes, quels qu'ils soient, je crois que tu peux aller donner des leçons ailleurs"

    qui sont les terroristes pour qui j'aurai de la compassion?

    RépondreSupprimer
  25. Pedro (un crasseu)18/3/07 13:25

    Premier point, le pacte Germano-Soviétique était un pacte secret, donc c'est facile de dire que le PCF ne l'avait pas critiqué.

    Quoi qu'il en soit, on est tous d'accord pour dire que les exactions staliniennes, et des autres pays dit démocratique et/ou communiste, sont des horreurs.

    Mais faudrait pas oublier que pendant que Staline déporté vers les goulags, Pétain et ces sbires (de droite ou de gauche, un con reste un con) faisait de même vers Auschwitz et compagnie.

    Enfin, si votre jeux préféré c'est "moi j'ai déporté moi de monde que toi, c'est toi le pire, c'est moi qui est raison" je doute que le Berry, la Bretagne, la Corse, la France, la Navarre, la Pologne et toute autre pays/nation et compagnie, pourront avancés vers autre chose qu'un mur !

    Parce qu'il existe une connerie bien supérieure à la droite ou la gauche, c'est le nationaliste idiot et meurtrier que vous défendez !

    RépondreSupprimer
  26. je suis d'accord avec toi sur le 1er point "pedro le crasseu" en effet si on commence à refaire l'histoire on s'en sort pas bref laissons cela aux historiens y'a bien assez de livres là-dessus plus wikipédia apparemment...:)
    sur le 2nd point (le nationalisme) je nuancerais tes propos: c'est beau de pouvoir s'appeler francais parce que la france c'est quasiment 2000 ans d'histoire je revendique cette appellation je suis fière d'être francais je suis d'accord nous sommes dans un système international ou l'effacement du nationalisme s'accroit de jour en jour mais plus que jamais je continuerai à défendre ma patrie (même avec tout ce qui a put ce passer de bon ou de mal) contre c'est petits enc... qui insultent la france comme c'est pas permis dans leur musique de sauvage (rap y paraît)

    citation/preuve à l'appui:
    Quelques extraits de cette musique de sauvage appelée "rap" ?
    quelques extraits de cette musique de sauvage appelée "rap" ? Ces paroles anti-françaises sont diffusées à la radio et n'entraînent aucune poursuite. Ces dernières ne sont réservées qu'aux Français qui se défendent et aux policiers qui font leur devoir.
    Extrait d’une chanson de 113
    ” J’crie haut, ,j’baise votre nation l’uniforme bleu, depuis tout p’tit nous haïssons. On remballe et on leur pète leur fion. Faut pas qu’y ait une bavure ou dans la ville ça va péter, du commissaire au stagiaire, tous détestés ! A la moindre occasion, dès qu’tu l’peux, faut les balayer, bats les couilles, les porcs qui représentent l’ordre en France ”

    Nique le système ” de Sniper
    ” Niquer l’systeme, ils auront le feu car ils ont semé la haine qu’on les brule, qu’on les pende ou qu’on les jette dans la Seine. Elle cherche a brûler nos racines, mais y a des soldats, des vrais guerriers dans l’ghetto. J’aimerais être dans la peau de ce flingue, tenu dans la main d’un beur qui se verrait caler LePen ”
    Extrait de la chanson ”

    Extrait de la chanson “La France ” de Sniper
    ” Pour mission exterminer les ministres et les fachos. La France est une garce et on s’est fait trahir. On nique la France sous une tendance de musique populaire, les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre ! Faudrait changer les lois et pouvoir voir bientôt à l’Elysée des arabes et des noirs au pouvoir, faut que ça pète ! Frère je lance un appel, on est là pour tous niquer, la France au français, tant qu’j'y serai ça serait impossible, leur laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en faire baver v’la la seule chose qu’ils ont mérités, t’façon j’ai plus rien a perdre, j’aimerais les faire pendre. Mon seul souhait désormais est de nous voir les envahir, ils canalisent la révolte pour éviter la guerre civile. “

    Extrait d’une chanson de Salif
    ” Allez - y lâchez les pitts, cassez les vitres quoi, rien à foutre, d’façon en face c’est des flics, c’est UNITY, renoi, rebeu, babtou, tway, mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble. Ca y est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont cassées, les keufs sont lynchés, enfin ça soulage, faut que Paris crame. Ce soir à mort Le Pen, on redémarre la guillotine, pire qu’à Djibouti, Poitiers brûle et cette fois - ci, pas de Charles Martel on vous élimine, puisque c’est trop tard, la France pète, j’espère que t’as capté le concept. ”

    Extrait de la chanson ” Flirt avec le meurtre ” du Ministère Amer
    ” J’aimrais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon Vietnam tandis que ceux de ton espèce galopent ou 24 heures par jour et 7 jours par semaine. J’ai envie dégainer sur des faces de craie dommage que ta mère ne t’ai rien dit sur ce putain de pays, me tirer ma carte d’identité avec laquelle je me suis plusieurs fois torché. ”

    L’impertinent ” de Fabe
    ” C’est physique, biologique, au bleu, blanc, rouge, j’suis allergique. Je leur en fait baver, ces navets, j’peux les braver, la vie est une manif, la France une vitre et moi le pavé. ”
    Chanson ”

    Extrait d’une chanson de Ménage A 3
    "Car mon armée en un seul attentat va tout exploser, le troisième front en force contre le front. J’parle aux boys céfran 98 la troisième guerre se passe maintenant j’les saigne faut qu’y m’craignent. On rosse les gringos du front, faut calotter Jean - Mari et Debrey envoyer les GIA. ”

    Extrait de la chanson ” Meurtre Légal “Bougnoul Smala Un Groupe De Lyon
    ” Quand le macro prend le micro, c’est pour niquer la France. Guerre raciale, guerre fatale, oeil pour oeil, dent pour dent, organisation radicale. Par tous les moyens il faut niquer leurs mères. Gouers (Français) c’est toi qui perd, flippent pour ta femme, tes enfants pour ta race. On s’est installé ici c’est vous qu’on va mettre dehors ”

    Monsieur R
    “La France est une garce, n’oublie pas de la baiser jusqu’à l’épuiser, comme une salope il faut la traiter, mec !” ; “Moi, je pisse sur Napoléon et le général de Gaulle”.

    RépondreSupprimer
  27. dsl c un peu long lisez bien jusqu'au bout c édifiant...

    RépondreSupprimer
  28. *contre c'est petits enc... qui insultent la france comme c'est pas permis dans leur musique de sauvage (rap y paraît)*

    Ouais, c'est pas tes deux/trois exemples qui font tout le rap, la c'est un autre sujet mais en tant que puriste de Rap je me dois d'intervenir, un certain Fuzati dit dans une de ses chansons "Le Hip Hop était mon pote jusqu'au jour où j'l'ai vu s'la raconter avec des mannequins et du champagne dans un clip pourri de R&B, mais en fait ce n'était pas lui" Ca veut tout dire je pense, faut pas dire Rap = Musique de sauvage et racailles, le rap ca fait parti du Hip Hop et les valeurs du Hip Hop c'est pas "destruction, révolution et cassage en masse" c'est plus "amour, fidélité, respect et passion" or dans ces groupes de merde on en est loin, il faut pousser la recherche beaucoup plus loin pour voir qu'il y a du très bon rap, de la vraie poésie et de la vraie musique, avec même quelques fois des vrais instruments.

    RépondreSupprimer
  29. si tu le dis! le fait est oz que le rap pourri est beaucoup plus connu que le rap "gentil" comme tu dis...et ca jcroi que tu peux pas le nier

    RépondreSupprimer
  30. Du grand public, certes, je ne dis pas le contraire, mais faut pas dire Rap = Musiques de racailles, parce que pour moi c'est même pas du Hip Hop ça ...

    RépondreSupprimer
  31. Jean-marie21/3/07 16:01

    oz, quoi que tu puisse dire, le rap reste de la musique de racaille dégénéré par la drogue qui circule dans ces quartiers !

    Il est temps que les politiciens arrêtent de parler et qu'ils aillent faire le ménage de manière sérieuse.
    C'est vrai, la France, soit tu l'aime, soit tu la quitte, et à mon avis, des personnes qui parlent (on va pas dire chante) comme çà, on devrait les renvoyer chez eux.

    RépondreSupprimer
  32. Staline: l'homme aux 20.000.000 de morts d'après les éstimations!!!

    RépondreSupprimer
  33. Ok ok Jean-Marie, cesse donc de parler de ce que tu ne connais pas, ça te changera un peu.

    RépondreSupprimer
  34. >oz:
    je te le concède y peut y avoir des truc relativement meilleur que ca mais bon...
    >jean-marie:
    renvoyer les gens tou simplement chez eux n'est peu etre pas la meilleure solution...peu etre ke la france devrai créer un ministère d'identité national....
    >anonyme:
    comprend pas ton intervention staline bien sur et tou le monde le sait est un con...

    RépondreSupprimer
  35. On glisse de Staline et ses potes vers le rap, je ne m'y attendais pas j'avoue !

    Je pense que dans le hip hop il y a du bon, mais aussi du mauvais, un peu comme dans d'autres courants musicaux.
    Notez que cet exemple n'est pas valable avec les communistes et autres extremistes rouges pré-pubères (le mauvais étant largement majoritaire).

    RépondreSupprimer
  36. en effet ca glisse mais c'est plus marrant comme ca...:-)

    RépondreSupprimer
  37. Oui bien dans ce cas la techno et le rock aussi.
    Pour trouver de la drogue t'es pas obligé d'aller dans les banlieues t'as juste à aller voir tes petits bourgeois de l'Ayers et compagnie...
    ah moins que tu preferes aller au Havana Club pour dire que c'est de la faute à Castro ?????????

    RépondreSupprimer
  38. Emotion dans des écoles à Paris depuis l'arrestation d'un sans-papiers et la garde à vue d'une directrice
    LEMONDE.FR | 23.03.07 | 20h22 • Mis à jour le 23.03.07 | 21h02

    La directrice d'une école maternelle du 19e arrondissement de Paris a été retenue en garde à vue près de sept heures, vendredi 23 mars, après des incidents violents survenus mardi lors de l'interpellation d'un sans-papiers, grand-père d'un élève du quartier. Des événements qui ont vivement fait réagir les parents d'élèves des écoles du quartier, profondément choqués. Ils se sont rassemblés en signe de soutien toute la journée devant le commissariat où était retenue la directrice, comme en témoignent les enfants et deux mères, Maria Clark et Chrystel Laporte-Roy.
    Propos recueillis par Aline Leclerc

    et ça ??? c'est de la faute à Staline, Ho Chi Min, Kim Jong 2, Casto ou Chavez???????????

    ou ton chéri Jean Marie SARKOZY

    ps: sans oublier que LeMonde est un journal d'extreme gauche me direz-vous

    RépondreSupprimer
  39. Personne ne forçait cette institutrice (qui elle est bien d'extreme gauche) à s'interposer !

    Les profs de ce type feraient mieux de balayer devant chez eux, et à faire cours plutot que de boycotter des bacs blancs pour leurs petits privileges.

    RépondreSupprimer
  40. Je te rappelle que l'institutrice mise en garde à vue l'a été suite à une décision judiciaire et non pas une décision reglementaire...
    Alors en vertu de la séparation des pouvoirs, un des fondements de notre démocratie, je ne vois pas ce que vient faire Nicolas Sarkozy dans cette histoire.
    Vous avez une drole de conception de la démocratie les gauches. Vous avez tellement conscience que quoi qu'il arrive la droite gagnera que ce soit avc Sarko ou Bayrou que vous en devenez de mauvaise foi.
    Alors une dernière foi je te le répète, pour ta culture générale et pour démontrer ton mauvais esprit, une garde à vue ne peut être décidée que suite à une décision judiciaire cad qu'un juge, un magistrat, titulaire du pouvoir judiciaire, a décidé de la garde à vue de cette femme pour des dégradations qu'elle aurait occasionné sur une voiture.
    Alors facho de gaucho je te prierai de tenir des propos moins outrageant envers la démocratie et ses grands principes.

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.