dimanche 25 mars 2007

Incroyable ! Les socialistes découvrent la Marseillaise !

Pendant que les brebis galeuses s'insurgent contre le terme identité nationale, certains ont eu une bonne surprise au meeting socialiste du 22 Mars 2007 à Marseille.

Après un discours très court de 40 minutes et devant à peine 5000 personnes, la candidate socialiste Marie Ségolène Royal s'est exclamée «L'identité nationale n'est pas le monopole de je ne sais quel courant de l'extrême droite» et d'inviter la salle à chanter l'hymne républicain, la Marseillaise.

Ceci est un fait, les socialistes découvrent enfin ce que signifie être français et les valeurs du drapeau tricolore, donnant donc raison à Nicolas Sarkozy quant au terme "identité nationale".

A moins que le fait que le PS chante la Marseillaise fasse d'eux des fascistes, en tout cas comme vous avez pu le constater sur vos chaînes télé préférées, très peu de personnes chantaient, et pour enfoncer le clou même la candidate socialiste est restée immobile et bouchée bée du haut de son estrade.
Il est vrai qu'en privé nos militants gauchistes (Unef, MJS etc ...) sont plus habitués à entonner l'Internationale ...

"Je pense que tous les Français doivent avoir chez eux le drapeau tricolore. Dans les autres pays, on met le drapeau aux fenêtres le jour de la fête nationale"

Maintenant je vous le demande, face à cet excès de nationalisme social (ou national socialisme, à vous de voir), si cette phrase avait été prononcée par un candidat de droite, je vous laisse deviner les réactions de nos amis gauchistes.

15 commentaires:

  1. Tiens donc ... là aussi on peut dire que Royal fait les yeux doux aux electeurs "perdus" au FN ?
    ... Non ? Ah ... ok

    RépondreSupprimer
  2. Arf, vos "amis gauchistes", les vrais, les purs, les biens crasseux, ils ne pensent pas Ségolène Royal de gauche...

    RépondreSupprimer
  3. On arrête pas le progrès

    RépondreSupprimer
  4. En même temps, le progrès est un concept de gauche XD

    Manquerait plus que çà qu'on l'arrête XD

    RépondreSupprimer
  5. Non le Progrès c'est un journal "de droite"
    !

    RépondreSupprimer
  6. Reprise de sémantique.

    On ne va pas demander à la droite d’inventer des concepts (hormis celui de l’Ordre)

    RépondreSupprimer
  7. L'Ordre, c'est bourgeois.

    Puis détroumpe toi Pedro, la droite sait quand même bien jouer sur les notions de sécuritaire et de peur. (Quoi mieux que la peur peut asservir la plèbe?)

    RépondreSupprimer
  8. "progrès" de droite?
    avec des éditorialistes anti sarkozy en tout cas...

    RépondreSupprimer
  9. C'est amusant quand même, un sujet qui parle de la gauche ... et hop on dévie sur la droite.
    Vous êtes aussi mal à l'aise que ça à gauche ?

    RépondreSupprimer
  10. mouhahaha, excuse moi "anonyme" mais je pense que nous avons pas la même vision de ce qui est à gauche !
    Personellement, je ne considère surment pas le PS et encore moi la Royal de gauche, au contraire.
    Ce n'est là que mon humble avis, d'où ma "déviance" sur la droite... Il est nulment question de malaise!

    RépondreSupprimer
  11. Ben si tu te considères de gauche alors que tu es d'extrême gauche, c'est encore un autre problème !

    RépondreSupprimer
  12. Depuis quand un gaucho ça argumente anonyme ?

    Non, un gaucho ça devie du sujet et c'est tout.

    RépondreSupprimer
  13. De Gaulle le Vrai7/4/07 13:46

    Moi ce qui me fait plaisir c'est que le parti socialiste vit ses derniers jours...
    Et je vous invite tous à mettre une bouteille de côté en prévision de sa dislocation.
    J'ai hâte.

    Vive la république ! Et Vive la France .

    RépondreSupprimer
  14. Etudiante en philosophie voulant m'orienter vers un double cursus droit-philo à Lyon comme il semble séduisant, j'abandonne...
    Parfois la réalité confirme les préjugés (ici sur les étudiants en Droit, nota. à Lyon.......). Mais ça donne encore plus envie de se battre pour un Droit qui mérite son nom avec des étudiants de tous milieux sociaux.Un Droit juste, équitable. Le texte est bien écrit, et drôle.La critique est essentielle. Et Ségolène Royal est loin d'être parfaite, mais l'on ne vote pas pour une personne. Le fond du texte n'est pas un fond, donc il ne reste plus que la forme, mmhh toutefois agréable mais on est en droit de s'y attendre avec des étudiants en ce domaine. L'affiche avec Marie Georges Buffet a de tristes airs de déjà-vus, dans une époque pas si lointaine où les Etats Unis s'imposaient comme modèle avant de le devenir réellement, et peut être malheureusement. Ne pas confondre PC et PCR.Et soit dit en passant, le libéralisme économique n'est pas instauré depuis des siècles et des siècles, on a tendance à l'oublier, serions-nous malheureux dans une autre société ?

    RépondreSupprimer
  15. Tjr le meme anonyme19/5/07 10:37

    tenez, voici un truc qui devrait vous faire chier les droitistes extremes:

    « Je suis un libéral. La nouvelle réalité de demain, répétons-le, sera capitaliste. La vraie histoire du capitalisme ne commence que maintenant. Le socialisme n'a plus une chance de s'imposer. [...] Il faut abolir l'État collectiviste, tel que la guerre nous l'a transmis, par la nécessité des choses, et revenir à l'État manchestérien » (Mussolini au Parlement le 21 juin 1921)

    Sources: Wikipédia sur le fascisme

    Alors? c'est les gauchistes les fascistes?

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.