lundi 9 avril 2007

Rafle de sans-papiers par le trio CGT-CFDT-FO à Paris : syndicalisme fasciste !

La CGT, la CFDT et FO ont fait évacuer vendredi 6 avril des sans-papiers qui occupaient depuis une cinquantaine de jours la Bourse du Travail à Paris.

Dans un communiqué, le collectif de sans-papiers parle d'une "expulsion musclée".

Trois organisations syndicales dont la CGT ont procédé vendredi à l'évacuation d'un collectif de sans-papiers, qui occupaient depuis une cinquantaine de jours la Bourse du Travail à Paris, dans le 10e arrondissement. La CGT, la CFDT et FO ont fait évacuer par des militants plusieurs dizaines de sans-papiers du collectif, "parce qu'ils avaient transformé plusieurs salles de la Bourse en squat", a expliqué Didier Niel, secrétaire général de l'Union départementale de la CGT de Paris.

Il a démenti des allégations selon lesquelles les syndicalistes avaient fait usage de la violence pour déloger les clandestins, qui réclament leur régularisation et dénoncent des "expulsions massives et l'exploitation" des travailleurs sans-papiers. Habituellement, les sans-papiers sont délogés par les forces de l'ordre. "Ce n'est pas dans nos habitudes d'appeler la police. Il fallait mettre fin à ce squat. On l'a fait sans violence", a précisé Didier Niel.

"Cela fait plusieurs semaines que l'on essaie de discuter avec les occupants qui sont au moins une centaine le soir, avec des matelas à même le sol. Ils n'ont rien voulu savoir. Leur présence et la transformation des salles en squat étaient devenues gênantes pour les salariés de la Bourse", a-t-il dit. Dans un communiqué, le collectif concerné parle d'une "expulsion musclée" et souligne qu'il "ne se trompera jamais d'ennemis, contrairement à ce qu'ont fait les syndicats aujourd'hui".

...
C'est étrange, mais le fameux gymnase de Cachan (photo plus haut) émouvait plus que ça nos amis aux bons coeur et les "peoples".

Nous attendons donc que la CGT, la CFDT et FO viennent déloger les squatteurs à Lyon, comme par exemple dans le 7e près de Guillotière où des crasseux occupent illégalement un ancien commerce ("le Kahwa", 62 rue Montesquieu) et à l'angle de cette même rue un immeuble entier de quatre étages ("La Gargousse", 39 rue Sébastien Gryphe).
Sachez d'ailleurs que suite à une décision du Tribunal d'Instance, nos amis anarchistes et communistes sont expulsables depuis le 20 mars dernier, ce qui mettrait un terme aux trafics et consommations de stupéfiants divers, ainsi qu'aux troubles du voisinage.
Il est parfois utile de rappeler qu'un squat est considéré comme un délit en France, et ce depuis 1996.

N'hésitez pas à nous faire parvenir en commentaire les adresses des endroits squattés que vous reperez sur Lyon et ses alentours

10 commentaires:

  1. Pedro (toujours sans douche)10/4/07 02:06

    En meme temps, on a jamais dit que les syndicats communistes survivants de l'ère soviétique étaient le plus merveilleux des concepts de défense du monde social.

    Mais bon, au moins c'est bien, vous êtes en marche pour votre propre reconnaisance. Vous avouez vous même que ces syndicats sont fachistes, alors qu'ils ne font rien d'autre que suivre les méthodes des politiques que vous soutenez.

    On a même plus besoin d'être de puéril gauchiste, suffit juste de faire preuve logique ^^

    Sinon à Lyon, il y a beaucoup plus de squat que çà, tous rempli de crasseux logant de sale immigré tout aussi crasseux. Faudrait améliorer vos listes ... les listes c'est tellement bien XD

    RépondreSupprimer
  2. Wow Pedro, toi au moins t'as tout compris !

    Putain ça en dit long

    RépondreSupprimer
  3. Camarade Pedro le crasseux,
    je suis ravi que tu sois tombé comme un débutant dans le piège du titre ironique de situation mais surtout aguicheur que les gens comme toi affectionnent !

    Pour les squats, je n'en ai donné deux que par exemple, comme indiqué dans le texte. Un exemple signifie c'est une sorte de modèle tu sais, ça veut dire que je n'ai pas dit qu'il n'y avait que cela comme squat.

    Après ça on peut comprendre une certaine précarité intellectuelle de ta part

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur Lyon 3 fac libre,
    tu as aussi mis: "N'hésitez pas à nous faire parvenir en commentaire les adresses des endroits squattés que vous reperez sur Lyon et ses alentours"
    Ce qui laisse sous entendre que tu n'en as pas d'autres mais que tu aimerais bien savoir où trouver des squattes.
    Surment pour leur rendre une petite visite, prendre un petit café en leur agréable compagnie, n'est ce pas?

    RépondreSupprimer
  5. Pedro (J'aime les mouches)11/4/07 14:27

    Non, nous les gauchos crasseux qui squattent, on aime plutôt le thé.

    RépondreSupprimer
  6. Un petit tour sur Google suffit parfois pour trouver ce qu'on cherche.
    Etant non loin de Guillotiere (rues entièrement monopolisées par les gauches avec de multiples dégradations et affichages sauvages, même sur des vitrines) je ne connaissais pas cet endroit, mais je vais faire en sorte qu'il soit connu !
    Je vais appeler la CGT tiens

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour chers amis intellectuels
    FASCISTE , l'orthographe correcte (mais quand on lit 2 livres par an, ça s'excuse)

    pour une lutte efficace contre l'illettrisme, plus de moyens pour l'éducation nationale...

    RépondreSupprimer
  8. Oui Anonyme, c'est pas un vrai "je-sais-tout-j'vais-à-la-fac" lui ...

    RépondreSupprimer
  9. Salut anonyme et merci pour cette petite aide !
    Tu dois tellement écrire ce mot dans tous les forums et blogs où tu passes pour te justifier de tout et n'importe quoi que c'est bien normal qu'au bout d'un moment tu puisses te rendre compte de cette subtilité orthographique.
    Ils doivent être intéressants tes livres dis moi ...

    N'oublie pas de postuler pour peut-être devenir le correcteur officiel des affiches de tes copains de l'Unef. Ca peut être un boulot intéressant pour toi.

    RépondreSupprimer
  10. fo le syndicat qui lé bo, fo le syndicat kil vous faut... gardez vos forces les ouvriers...vivement dimanche soir

    touny

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.