vendredi 1 juin 2007

53,06% : la France veut être gouvernée à droite.

Un résultat historique et une participation massive. Les urnes ont parlé, ce malgré les nombreuses tentatives de diabolisation de nos camarades de gauche (ces derniers parlent ensuite de victimisation si nous osons parler de leurs méthodes).

Suite à une campagne assez à côté de la plaque, où certains n'hésitaient pas à clamer que leur camp a vait déjà gagné (voir article précédant), le PS doit se résoudre à une troisième défaite pour cette présidentielle. Mais de toute façon, si Sarkozy est arrivé en tête, c'est grace aux médias, c'est bien connu. A toujours remettre en question un scrutin s'il ne nous est pas favorable, la gauche passe son temps à se tirer des balles dans les pieds.
Cette coalition large à gauche du "Tout sauf Sarkozy" était arrivée à point pour profiter à Marie-Ségolène Royal, il n'y avait donc pas de défaite en vue, car même François Hollande avait fait ses calculs en additionnant des pourcentages au lendemain du premier tour. En activant un peu encore les multiples comités "Anti-Sarko" déjà existants, il ne devait pas trop y avoir de problèmes. Erreur.

La candidate socialiste ira même jusqu'à prévenir le peuple : si Sarkozy est élu, il faudra s'attendre à des émeutes. Un message indirect d'appel à l'insurrection civile, et surtout un appel au vote PS ...

Bref, avec 53,06% Nicolas Sarkozy a été élu démocratiquement, ce à quoi ce bon Olivier Besancenot a de suite appelé à la "résistance".

A Lyon, des militants anarchistes et d'extrême gauche se sont retrouvés à Bellecour pour manifester leur joie de vivre. Des militants PS qui attendaient la victoire au Ninkasi et au siège local se sont également retrouvés dans les rues, en contestant le résultat de ce vote par un magnifique slogan tel que "Sarko, Facho, le peuple aura ta peau". Ces derniers se seraient par la suite dirigés en direction du pont Wilson pour essayer d'atteindre le Q-Boat avec divers projectiles, là où se déroulait la soirée de victoire organisée par l'UMP.
Par la suite, un jeune se trouvant sur le même quai se serait fait prendre à parti par plusieurs militants d'extrême gauche, en l'assommant avec une bouteille de bière, et le balançant dans le Rhône. Ce dernier a pu être pris en charge par les pompiers, rapidement arrivés sur place, tout comme les forces de l'ordre pour calmer ces rebelles sans cause.
De la même manière, une jeune fille retournant chez elle à pieds en passant non loin de Bellecour eu la surprise de se faire frapper dans le dos, en traversant une rue, par ces mêmes militants d'extrême gauche.


Ces derniers, relayés par Rebellyon, voyant là l'occasion nouvelle de nous refaire le coup du grand soir, se retrouvèrent plusieurs jours suivant le résultat de l'élection pour rassembler toutes sortes de haines, en prenant à parti tout symbole représentant l'État de près ou de loin, le capitalisme, l'ordre, le commerce etc ... Ces mêmes personnes qui viennent par la suite s'étonner que les forces de l'ordre interviennent, procèdent à des interpellations, et que des étudiants de Science-Po Lyon 2 qui manifestaient (sic) prennent pour 6 mois ferme ! Mais comme d'habitude, ils viendront nous dire qu'il est totalement inhumain d'arrêter des gens violents sur la voie publique...
Résultat, un grand nombre de vitrines cassées et/ou fissurées, des poubelles incendiées, des jets de cailloux et pavés sur des passants, les pompiers et les forces de l'ordre, des voitures saccagées et brulées, violences physiques, insultes ... etc. Beau programme !




Nous avons reçu plusieurs vidéos et après un petit montage, il nous a semblé bon de vous en faire profiter. Regardez donc comment "la gauche large" répond face à un vote.
On se demande bien si ces mêmes gens auraient fait la même chose si Royal avait remporté cette élection .

11 commentaires:

  1. J'avais vu des jeunes socialistes revenir du Ninkasi, la haine en tête en hurlant "Sarko Facho" à tout va.
    Beau symbole de ce qu'est cette gauche, et vu l'age de ces militants, l'épidémie se propage d'années en années... .

    RépondreSupprimer
  2. je suis persuadé que les militants de droite auraient effectués la meme descente dans la rue en criant "s*** s*****" seulement c'est plus facile de montrer du doigt, de plus certains ne veulent que manifester pour uniquement se montrer (alors que le probleme est bien plus personnel)(j'ai bien dit certains!)..c'est tellment mieux de jeter la pierre sur une portion pour ne dévoiler qu'une partie...et c'est ça la jeunesse ouverte,,

    RépondreSupprimer
  3. "les anars de la FSE" ?

    Mais qu'est ce que vous pouvez être con.

    RépondreSupprimer
  4. Ah pardon, les "démocrates" de FSE alors, c'est bien connu.
    Quel superbe groupuscule !

    RépondreSupprimer
  5. "Demos" = le peuple

    Ta gueule Vad.

    RépondreSupprimer
  6. > démocrate
    (adjectif et nom commun)
    Qui est partisan de la démocratie.

    > démocratie
    (nom féminin)
    Gouvernement où le peuple exerce la souveraineté.

    > souveraineté
    Autorité suprême.
    Principe d'autorité suprême.
    Caractère d'un État souverain, indépendant.

    Reste calme, poli et courtois, Anonyme, tu te fais du mal et tu sais que ce n'est pas très bon pour ton cœur.

    RépondreSupprimer
  7. Peuple - masculin

    1. Multitude d’hommes vivant habituellement ensemble.

    Exemple : "Tous les peuples de la terre."

    2. Population fixe d’un pays, en ce qu’elle forme un ensemble, un tout solidaire sous le même gouvernement.

    Exemple : "Le peuple français."

    6. (Souvent) Partie la moins notable, la moins cultivée ou la moins riche des habitants d’une même ville, d’un même pays.

    La politesse, ca se mérite.
    J'avoue que j'ai du mal à en témoigner aux imbéciles dans ton ge....AAARGHHH mon coeur!

    PS: Tes citations sont hors-sujet. Il était question de mettre l'accent sur le sens originel du mot, pas sur sa signification actuelle qui veut dire tout et rien, et qui est brandie bien haut par ceux qui la trahissent.

    Peace.

    RépondreSupprimer
  8. J'ajoute que c'est tiré de Wikipédia, cette bible marxiste qui rappelle Libér....AIE!....faut vraiment que je fasse gaffe avec mon coeur.

    RépondreSupprimer
  9. " Il était question de mettre l'accent sur le sens originel du mot, pas sur sa signification actuelle qui veut dire tout et rien, et qui est brandie bien haut par ceux qui la trahissent. "

    Je suis ravi que tu fasses enfin ton autocritique.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. " Anonyme a dit...
    "Demos" = le peuple

    Vad a dit...
    > démocrate "


    Arrête de t'enfoncer, va.


    PS: Tient, on peut plus poster en anonyme? Mais avec son compte Google si? BIEN JOUE!
    Heureusement que le ridicule ne tue pas, vous engorgeriez les urgences.

    Re-PS: Oula mais c'est cool on peut supprimer ses propres messages! Merci lyon3faclibre!

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.