mardi 1 mai 2007

J'ai survécu à un meeting de Ségolène Royal

L’occasion était idéale.
Après les déclarations d’Eric Besson (cf. vidéo en bas) qui a claqué la porte du Parti Socialiste qui, selon lui menait une campagne très à côté de la plaque, j’ai saisi l’occasion d’aller vérifier par moi-même en me rendant le vendredi 27 avril au meeting de Ségolène Royal à Lyon Eurexpo.




Après avoir aperçu une camionnette de l’Uni avec des affiches Sarkozy tournant autour de la salle (cf. vidéo fournie par l'uni Lyon ci-dessous), je me dirige vers l’entrée. Je vois des affiches « Socialisme Impasse Royal » recouvertes à la va-vite par « les jeunes pour Ségolène ».




Devant l’entrée, des jeunes du MJS distribuent des tracts et on me propose de les rejoindre dans un carré jeunes, je réponds que je suis d’accord en échange d’un t-shirt. Le militant fera mine de n’avoir rien entendu en me faisant comprendre qu’il n’y en a pas pour moi, pour ensuite repartir vers les siens.
Ensuite un militant m’aborde en me tendant un tract contre le réacteur EPR, et m’invite à signer et renvoyer la carte incluse parce que « Sarkozy ne l’a pas fait ». J’y penserai.
Je passe donc les portes et j’arrive dans le hall pour me diriger vers les stands. Je regarde les autocollants et là un militant du MJS commence à me présenter son organisation comme « totalement indépendante du PS », je lui demande alors pourquoi l’adresse du siège est la même que celle du Parti Socialiste, question qu’il évite en me proposant des autocollants en échange de mes coordonnées ainsi que mon adresse e-mail.

J’accepte et il me donne également des tracts expliquant pourquoi adhérer au MJS, et surtout pourquoi voter Royal, avec un comparatif point par point sur Nicolas Sarkozy (voir ci-contre). Plus loin, je tombe sur un autocollant estampillé Segosphère où il est écrit « Je veux nettoyer au Kärcher au propre comme au figuré la cité des 4000 », et c’est signé un certain Nicolas S. en bas à gauche.
Bref, en ayant à peine fait 30 mètres, on sent déjà que l’homme à abattre est le candidat de l’UMP.

Je discute avec une personne, lui demandant son pronostique pour le 6 mai. Pour lui c’est sans appel : « Sarkozy est foutu, on a les camarades avec nous, si t’additionnes leurs voix avec les nôtres, on le bat ! De toute façon s’il passe, il aura toute la France dans la rue. ». Je ne savais pas que 62 millions de Français votaient à gauche.
Je me dirige vers la foule pour me fondre dans la masse. A côté de moi beaucoup d’adultes, un prof est devant moi avec sa femme, à ma gauche des filles style H&M qui ne feront que hocher la tête pour acquiescer ce que les intervenants successifs à la tribune diront. C’est la gauche caviar disent certains, en effet.
Le meeting commence par la diffusion sur les écrans d’un film montrant chronologiquement les acquis des femmes au court de l’histoire (droit de vote, IVG etc…), histoire de bien nous faire comprendre que la suite logique c’est évidemment Ségolène Royal. C’est d’ailleurs elle qui apparaîtra sur la vidéo à la fin pour bien appuyer là où ça fait du bien.

Pendant presque 1h30 vont se succéder à la tribune de proches soutiens de la candidate du PS. L’actuel maire de Lyon Gérard Collomb, Jean-Jacques Queyranne, Arnaud Montebourg, Najat Vallaud-Belkacem, Dominique Strauss-Kahn … j’attends donc d’en savoir plus sur le programme socialiste, je vais vite être déçu. Les discours successifs ne parleront que d’une personne, vous avez deviné, Nicolas Sarkozy, à la plus grande joie de la foule. Mon voisin un peu plus loin à gauche en profitera à maintes reprises pour hurler le mot à la mode du moment « facho ». Bref, aucunes propositions concrètes.
Que de belles phrases dont finalement tout le monde ne peut être que d’accord sur le fond : « unissons-nous pour une France plus forte » … voilà quoi …



Le discours de DSK sera sans ambiguïté et témoigne d’un sentiment de supériorité très présent chez tout gauchiste : « Nous devons gagner, nous pouvons gagner, nous allons gagner ! ». La foule est en extase et s’enflamme, une personne derrière moi criera même « Nous avons déjà gagné ! ».
Allez, pour vous faire plaisir, et surtout montrer le degré aussi élevé que le niveau de la mer, voici quelques morceaux choisis :

Belkacem : Comment expliquer aux salariés que leur revenu n’est pas augmenté depuis quatre ans et que, dans le même temps, avec la bénédiction, avec le silence bienveillant du gouvernement de Nicolas Sarkozy, le patron d’Airbus part avec une prime de 8 M€ ?
(…) Je vous le demande ?
Avez-vous l’impression de vivre mieux depuis cinq ans ?
(et la foule de hurler un grand « non » prévisible)

DSK : Dans la société de Nicolas Sarkozy, il y aura des gagnants, mais il y aura surtout des perdants. Sa société, c’est la société des gagnants-perdants, ce que Ségolène Royal nous propose, c’est la société des gagnants-gagnants.

Sa Majesté Montebourg : Mais nous, nous craignons pour la France qu’il y ait les abus de pouvoir de l’homme de Neuilly, l’homme du gouvernement des Hauts-de-Seine. Nous voyons dans l’exercice du pouvoir comment la France risque le démon de la confusion des pouvoirs, le risque de la subordination de tous les autres contrepouvoirs, la presse qu’on cherche à mettre au pas, la justice qu’on tente de mettre sous cloche, les autorités administratives indépendantes qu’on étrangle lorsqu’elles sont indociles, pressions permanentes, tentatives de contrôle, nous avons devant nus le risque pour notre grand pays qu’il soit transformé en petit laboratoire du berlusconisme.

Vous l’aurez compris, la première partie de ce meeting est faite de manière à rappeler à la masse que le méchant c’est Sarkozy, ce sale fasciste qui n’a pas la pensée unique soixante-huitarde avec lui, quel malheur !


On comprend les propos du social-traitre Eric Besson, qui a osé quitter l’équipe de campagne de Royal, dénonçant les forums participatifs bidons et la stratégie mise en place dès le début, à savoir diaboliser un maximum le candidat favori, celui de l’UMP. De ce fait, après ce petit lavage en profondeur, la foule est donc apte à accueillir celle qui sauvera le pays de tous ces fascistes de droite.

La dame arrive de blanc vêtue, lentement mais sûrement, ce qui profite à mon voisin de gauche qui s’excite en hurlant que c’est elle qu’il nous faut. Elle lève les mains en l’air vers la foule plusieurs fois pendant qu’elle approche de la scène, j’ai un peu l’impression de voir un automate par ces mouvements peu spontanés. La musique ridicule également pour son entrée fait très « Les Musclés », finalement l’approche est assez risible.

Le discours en lui-même reprendra l’axe principal des Montebourg et DSK, en ajoutant à cela les mots-clé de cette campagne : France présidente, changement, démocratie participative, état impartial, ordre juste …
Aucunes propositions concrètes sur le fond. Ah si : « Je veux que tout le monde trouve un travail »… Royal s’exprime très lentement, je pense alors à ma prof d’histoire-géographie du collège qui disait parler lentement pour ne pas avoir à reformuler : aucune excuse possible. La seule différence est que la candidate socialiste reprend sa respiration tous les 3 mots, ce qui rend l’écoute particulièrement morne et plate.
Je me suis permis de sortir quelques minutes avant la fin pour ne pas avoir à subir la masse de la gauche caviar lyonnaise dont le fils à papa rêve de l’allocation d’autonomie proposée par l’Unef et reprise par Royal.



Bref, je sors avec un sentiment assez étrange. Concrètement je n’en sais réellement pas plus sur le fameux pacte présidentiel, par contre je sais quoi penser de Nicolas Sarkozy, et donc logiquement je devrais me rabattre sur la candidate socialiste, qui s’oblige à se former avec l’extreme-gauche pour espérer un résultat final, sans que cela choque personne.
C’est indirectement le front anti-Sarkozy, tant espéré, qui fait surface pour transformer ce second tour vers un référendum sur la personne du candidat UMP puisque cette gauche là n’a véritablement pas de programme.



Aujourd’hui 1er Mai, vous observerez cette gauche large, la gauche qui rêve encore de nous refaire le coup de Mai 1968, dans la rue avec une nouvelle cause : protéger la démocratie contre Sarkozy. Comme si le résultat d’un vote démocratique était à remettre en question parce que ça ne fait pas plaisir à cette gauche là. Surtout les mecs, ne bougez pas, nos amis pouilleux vont vous dire quoi voter, le couteau sous la gorge.
Ne vous inquiétez pas, tout est prêt. Les comités anti-sarko sont déjà sur pieds, montés par le Parti Socialiste par l’intermédiaire du MJS, et avec la participation des jeunes communistes, ReSo et toute la clique des crasseux habituels.
Je sors avec ce sentiment encore plus fort que cette gauche là cherche à généraliser ses idées clientélistes en jouant sur l’ignorance des gens et la pseudo peur d’un candidat.
Je sors avec ce sentiment que cette gauche française n’est pas prête d’évoluer vers le sens démocratique de par ses méthodes aussi basses que leur niveau intellectuel.
Je sors avec la vision que si le Parti Socialiste arrive à nous faire son coup mathématique, nous allons encore retrouver des communistes dans un gouvernement socialiste.

Plus que jamais, la gauche : otage de l’utra gauche.

19 commentaires:

  1. attention aux effets secondaires.
    souvent un abrutisement, une tendence à la mithomanie,...lol
    en tt cas bravo!!!
    victor uni/ump nancy

    RépondreSupprimer
  2. Chacun sa vision des choses, mais un meeting reste un meeting. Nicolas Sarkozy qui danse avec Faudel devant Bercy, est-ce plus élevé? En politique on ne parle pas de vérité mais d'idées et d'opinions me semble-t-il.
    Emilie- Lyon

    RépondreSupprimer
  3. Marcel-René de Grenoble2/5/07 08:19

    Des idées sans la vérité ? Emilie serait-elle sophiste ?

    RépondreSupprimer
  4. Il est vrai que NS a dansé avec Faudel ,mais Marie ségolène a bien dansé avec Debouze. De plus , et loin sans faut, les meeting de NS parle de son projet et pas de ca que le Ségolinien ferait ou on fait. La Frnace libre, ce n'est pas le partie de la pensée unique, uniforme et débilitante de la gauche. Votez bien ce Dimanche car l'avenir de la Frnace est en jeu.

    RépondreSupprimer
  5. La grande différence avec les meeting de Sakozy est qu'à la sortie on peut dire il va faire ça ou ça, ça peut ne pas plaire mais au moins on peut le dire.

    RépondreSupprimer
  6. Les meetings de Nicolas Sarkozy sont bien plus "élevés". Ce dernier nous explique son programme, par A+B, avec des exemples, des arguments ...
    Ce qui ne semble pas être le cas chez les socialistes ...

    RépondreSupprimer
  7. Mais que vous ont donc fait les communistes pour vous faire peur à ce point-là? Aucun gouvernement même de gauche n'a jamais rien fait de communiste en France! Et ce n'est pas demain que ça va commencer vu les résultats de Marie-Georges Buffet!

    Par contre, j'aimerais bien voir une analyse objective des propositions de Nicolas Sarkozy, et surtout de leur évolution. En effet, si vous n'êtes pas des veaux qui êtes aveuglément d'accord avec votre "star", vous pourrez remarquer que depuis qu'il fait de la politique (et particulièrement ces derniers temps), il a dit tout et don contraires (Regardez son programme, calqué tantôt sur le FN tantôt sur le PS).

    Enfin et surtout, au lieu de traîner entre personnes de toutes façon d'accords entre elles, allez donc voir sur des sites de gauches, et exprimer vos idées, les confronter à celles des autre, ça vous évitera de tomber dans des discours déplorables du style "ouais, toute façon, et bah Sarkozy c'est le meilleur et les autres c'est des cons" sans savoir de quoi vous parlez.

    Ensemble, toute la France (la gauche ET la droite) sera plus forte.

    PS: j'adore l'affiche anti-Ségolène, c'est vraiment l'expression parfaite de la maturité de certaines personnes...

    RépondreSupprimer
  8. bonjour,

    mr ou mdr doom', je me permets de vous commenter....

    " Mais que vous ont donc fait les communistes pour vous faire peur à ce point-là?" perso ils me font pas peur du tout , ils me font rire, je les trouve meme plus honete que ségo car aux au moins, ils croient ce qu'ils disent.

    "vous pourrez remarqu"er que depuis qu'il fait de la politique (et particulièrement ces derniers temps), il a dit tout et don contraires (Regardez son programme, calqué tantôt sur le FN tantôt sur le PS)."
    j'ai du louper une épisode la, pourtant j'ai lu le pacte... c'est un programme le pacte ? d'autres par, il a fait des réformes qui sont passés, et des réformes " non populaire " je vous rappelle également qu'il a mené les négociations avec edf ce qui a donné une réforme faite sans aucune greve. ( c'est surement ce que vous appelez l'autorité ou la dictature, moi je penses que qi il n'y a pas eu de greve c'est parcequ "il y a eu négociation et dialogue justement.)

    "allez donc voir sur des sites de gauches, et exprimer vos idées, les confronter à celles des autre, ça vous évitera de tomber dans des discours déplorables du style "ouais, toute façon, et bah Sarkozy c'est le meilleur et les autres c'est des cons""
    ba objectivement il y a quoi sur les sites de gauche ? je me demande si vous meme vous y surfez ... aucun projets, aucun dialogue sauf , le seul et unique programme du second tour " tout sauf sarkozy cet homme est dangereux ", voir meme fachiste sur certains de vos sites.

    "PS: j'adore l'affiche anti-Ségolène, c'est vraiment l'expression parfaite de la maturité de certaines personnes..."
    pour ce qui est de la maturité mr ou mde doom', je suis un artisan pere de famille et je trouve que cette remarque va très mal pour quelqu'un de gauche ( je suppose puisqu'il en reste apparement encore ), en effet les français on pu voir pendant toute la campagne votre façon de justement " mener campagne ", je vais vous dire un secret, le PS est déja mort, quelque soit le résultat de cette élection, c'est la dernière fois que vous représentez la deuxieme ( soit disant ) puissance politique de ce pays. ( et encore en allant bouffer à tous les rateliers ) Quand à 5 jours du deuxieme tour on est pas capable de savoir avec qui on va gouverner.... un coup strauskan 1er ministre un coup bayrou, moi perso j'éclate de rire, et bien oui, je suis peut etre pas mature, mais moi je suis réaliste, relevez vos manches et faites vos réserves de kleenex, et je vous le redis, quelque soit le résultat de cette élection, Sarko et Bayrou vous ont éliminé définitivement de la politique française, vous pourez bientot rivaliser avec les communistes...

    Touny

    RépondreSupprimer
  9. Cher Doom, ne t'inquiete pas, les sites gauchistes nous les visitons, d'ailleurs ils ne parlent que de Nicolas Sarkozy.
    Tu comprendras donc que ce petite détournement d'affiche de S.R n'est que minime face à la campagne "Anti-Sarko" que mène le Ps avec la participation (prévue à l'avance) de leurs amis communistes trotskyste/stalinistes, et d'une certaine mesure les anarchistes.

    RépondreSupprimer
  10. je vous trouve vraiment de mauvaise foi... etre aussi haineux envers les idéalistes, c'est triste pour des étudiants en médecine...
    - oui mai68 a été une période de graves débordements mais 40ans après, ne pouvont nous pas plutot retenir que c'est grace à mai68 que l'IVG est autorisé, que la majorité a été abaissée à 18ans...?
    - quand nicolas sarkozy soutient des thèses eugénistes, quand il soutient que la gauche "est du coté des voyous", ne pouvons nous pas là y voir de la dangerosité ou au moins de la violence verbale?
    S'il vous plait, je ne dis pas que Segolène ROYAL est parfaite, loin s'en faut. Mais soyez tolérants: je suis moi meme étudiant en médecine, et je ne compte pas appliquer dans mon métier la philosophie des idées de la droite de monsieur sarkozy: cela me semble incompatible avec l'humanisme indispensable à la médecine... non?

    RépondreSupprimer
  11. Assez d'essais, Nicolas Sarkozy n'a jamais voulu lier une thèses eugéniste avec une autre sécuritaire, le but est de lancer un débat et de comprendre pourquoi certaines personnes sont + portées au suicide que d'autres. On dit que la dépression est génétique, alors pourquoi ne pas rechercher sur d'autres sujets ? Evidement le but n'est pas de tuer les enfants à leur naissance, mais bien de leur rendre une vie meilleure. Pourquoi devrions-nous s'abstenir sur ce sujet ? D'autres pays ont commencé les recherches ...

    Je t'invite à lire l'interview du généticien Daniel Cohen, découvreur de la première carte du génome humain :

    ici

    Pour Mai 68, Nicolas Sarkozy dit, et il n'est pas le seul, que cette idéologie est responsable par exemple de la chute des Universités françaises, et on le voit bien en comparant avec les autres pays européens. Cette idéologie nous dit qu'il faut privilégier la quantité plutôt que la qualité, résultat nos diplômes valent ce qu'ils valent, c'est à dire plus grand chose...

    Mai 68 est également un sentiment. Le sentiment que tout ce qui n'est pas une pensée de gauche est contraire aux bonnes valeurs. Il suffit de voir dans l'histoire française, tous les hommes politiques de droite qui ont le malheur de proposer des idées qui ne sont pas à gauches sont blâmés.
    Comme hier au débat, Sarkozy parle des handicapés, et on dirait que Royal le lui fait le reproche d'en parler (prétextant que sa loi a été supprimée, alors qu'elle a été remplacée par une autre en 2005 sous l'impulsion de Chirac, et que le PS et Mme Royal ont voté contre, mais ceci est un autre sujet)

    Bref ...
    Si Ségolène Royal est élue présidente, est-ce que toute la droite ira dans la rue pour protester ? Non.
    Si Nicolas Sarkozy est élu président, est-ce que toute la gauche large ira dans la rue pour protester ? Oui.
    Là est la différence.
    Là découle Mai 68 et cette idéologie.
    Vérifiable dans les meetings socialistes d'ailleurs (pour rester dans le sujet).

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  12. Surprise !
    L'Unef avait appelé à se rassembler le 1er Mai contre Sarkozy.
    Rappelons que l'Unef se présente comme "une association d'étudiants apolitiques" aux nouveaux étudiants qui débarquent à l'Université ...

    Mobilisons nous pour battre Nicolas Sarkozy dimanche prochain

    L’UNEF défilera mardi 1er mai 2007, à partir de 14h, place de la République aux côtés des organisations du mouvement social.

    La manifestation du 1er mai sera l’occasion d’appeler les jeunes et les salariés de ce pays à battre Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle.


    Quelle étrange prise de position !
    Rappelons que le plus bobo de tous les étudiants, Bruno Julliard, avait organisé à Lyon une réunion de soutien à Ségolène Royal. Ce après avoir viollement critiqué son CPC (Contrat Première Chance) et d'avoir changé totalement d'avis là dessus 2 jours après.

    Pour une inscription de 20 euros, l'Unef vous dit quoi penser, et surtout quoi voter !

    RépondreSupprimer
  13. Dimanche votez bien pour que Royale reste un nom de pizza ou de couscous ! ! !

    V.

    RépondreSupprimer
  14. Encore 24 heures et Ségolène va pouvoir prendre ses vacances.....

    RépondreSupprimer
  15. http://jeuneetdedroite.canalblog.com/
    Allez la Droite!
    "Ah ça ira, ça ira, ça ira, les royalistes à la lanterne! ah ça ira, ça ira: les royalistes on les pendra!"
    ...pour reprendre un vieux chant bien connu.
    Thomas

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour ce petit reportage.
    La gauche a toujours fonctionné par diabolisation et tabous, aussi loin que je peux remonter... (ancien de l'unef-id dans les années 80... si, si).
    C'est en général assez efficace pour "borner" le champ de la discussion et dévier vers la propagande. Mais pour les esprits un peu soucieux de rigueur intellectuelle c'est lassant.
    Content d'avoir voté Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  17. Bon les sarkosystes je vais user un peu de mon temps, bien que vous ne le méritiez pas.

    Quelle mauvaise foi, quelle condescendance, quelle prétention, quelle sarkophilie !

    Vous l'avez bien regardé votre super star ac, orgueilleux, amoureux de lui-même, répétant toujours la même chose dans ses meeting avec l'index pointé pour que cela rentre bien dans votre crâne ! et ses 3.5 milliards pour son sacre qui n'a jamais voulu déclaré son patrimoine.
    TAISEZ vous, vous n'arrivez pas à la cheville de Ségolène ROYAL §

    RépondreSupprimer
  18. Calme toi, Anonyme, pas la peine de t'énerver.
    Vous avez perdu voilà tout ...

    RépondreSupprimer
  19. Les étudiants de Lyon 3, à mon époque, n'étaient pas aussi sadique que vous cher ami! Nous savions prendre soin de nos existences et éviter tout contact avec la lèpre!

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.