vendredi 13 juillet 2007

Un "journal" anti-Sarkozy créé autour de professeurs de Lyon 2

L'Université Lyon 2 Lumière, dont la réputation n'est plus à faire concernant son lot d'enseignants soixante-huitards à la mèche longue, se retrouve une fois de plus face à sa spécificité.

En effet, Paul Ariès, politologue et professeur à Lyon II a présenté le 11 Juillet dernier un "journal" intitulé "Sarkophage".
Il ne faudra pas chercher bien loin pour deviner le contenu de ce futur torchon rouge qui sera édité à 25.000 exemplaires pour voir quel sera son principal leitmotiv.
Ce dernier explique : " Nous devons apprendre ensemble à opposer à l'imaginaire du sarkozysme un autre imaginaire, à ses théories d'autres théories, à ses slogans d'autres slogans.
Nous faisons le pari de l'intelligence collective et du retour au politique. Un grand journal d'analyses politiques est donc nécessaire. "

20 Minutes ne s'est évidemment pas privé de promouvoir cette nouvelle pseudo-publication en précisant "[qu']il est réalisé de façon bénévole par des militants, des élus, des professeurs et des chercheurs de sensibilité de gauche, qui se sont regroupés après l'élection de Nicolas Sarkozy".

Pour vous, nous publions ici la liste des auteurs des deux premiers numéros :
Jean-Luc Pujo, Président des Clubs «penser la France», Pierre Dockès, économiste, Christian Terras, directeur de la revue Golias, René Balme, maire de Grigny, Luc Mazenc, sociologue, Philippe Lavodrama, politologue, Jean-Paul Damaggio, militant altermondialiste, Véronique Hervouët, psychanalyste, Jacques Testart, neuro-biologiste, Jean Dornac, écrivain, Georges Labica, philosophe, Nico Hirtt, sociologue, Christian Laval, chercheur en pédagogie, Bernard Caron, militant écologiste, Alain Accardo, politologue, Jean-Louis Sagot-Duvauroux, Paul Lannoye, député européen honoraire, Claude Beaulieu, Comité Valmy, Edouard Husson, historien, Denis Colin, philosophe, Georges Labica, philosophe, Rosendo Li, dessinateur de presse.


Bimestriel disponible en kiosque lyonnais dès le 14 Juillet 2007 au prix de 2€, nous serons curieux de voir si dès la rentrée universitaire, ces quelques professeurs engagés profiterons de leurs cours pour promouvoir leur journal en direction de ces pseudo-rebelles en puissance à Lyon 2.

13 commentaires:

  1. Je regrette toujours qu'en matière de presse , seule la gauche soit toujours en première ligne .

    Comme si nous n'étions pas capable à droite , ou plus largement au sein de l'ouverture proposée par Sarkozy , d'avoir nous aussi des organes d'informations de ce type .
    Universitaires ou non .

    Résultat , en Midi Pyrénées , nous n'avons que le quotidien "La Dépêche " , pro socialiste , qui règne en maître absolu sur la région depuis...60 ans ! Et sans concurrence aucune !
    D'où le grand Chelem du PS aux législatives où 8 circonscriptions sur 8 ont été remportées par le PS chez nous !
    Mais il fallait voir aussi avec quel appui les candidats du PS ont été soutenus par la Dépêche !

    J'ai bien essayé en tant que responsable de site de soulever la question , mais comme j'ai coutume de le dire...Paris est si loin.

    J'ai parfois l'impression de n'être même pas entendu...à défaut d'être pris en considération .

    RépondreSupprimer
  2. Tout simplement honteux. Comment "faire le pari de l'intelligence" avec un slogan formaté tel que "contre tous les sarkozysmes" ... ?

    RépondreSupprimer
  3. Grâce à toi je viens de découvrir le déviant de la famille Pujo !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette information !
    je cours à mon kiosque pour l'acheter !

    RépondreSupprimer
  5. tians, je l'ai acheté hier... Très très bon!! Merci pour la pub, comme quoi la droite a du bon, il font la promo des bons journaux de gauhe!! Et même plus que ca... Je parie que vous ne savez pas, ignorants que vous êtes, qui est Paul Ariès... Allez, je vous laisse chercher, ca vous fera une surprise et vous vous coucherez un peu moins cons ce soir...

    RépondreSupprimer
  6. Allons bon, cela est normal de vous renvoyer l'ascenseur de temps en temps, vous parlez tellement plus de nous que de vos projets de société ...

    Allons bon, que vas-tu nous apprendre ? Que ce politologue donne des "cours" à la très gauchisante Université Populaire de Lyon, en faisant l'exposition de son savoir aux moutons en mal de rébellion, avec des thèmes tels que En quoi le sarkozysme est-il fondamentalement contre la liberté, l'égalité, la fraternité ?
    Hum hum ...
    On ne s'étonne pas de ton achat, ne t'inquiète pas !

    RépondreSupprimer
  7. M. Sarkozy n'a point d'imaginaire. Et puis le socialisme 68ard n'est point rebelle, bien au contraire...

    RépondreSupprimer
  8. Cela dit, je préfère les profs qui vendent des "sarkophages" (j'ai rit :p) dans les couloirs que ceux qui distribuent des pamphlets antisémites avant d'aller boire le café avec Gollnisch
    Question de choix, peut-être?

    Je veux pas faire le sophiste, mais a priori c'était le moment de la fermer, "faclibre".

    RépondreSupprimer
  9. A toi de choisir, anonyme, mais je suis certain que passer d'un extrémisme à l'autre ne devrait pas te déranger, ni même te dépayser.

    RépondreSupprimer
  10. Si je dois absolument être un extrémiste, puisque j'en serait un selon toi, et que comme tu le dis, je dois choisir, je me met du coté opposé au racisme.
    Mais évidemment, tout n'est pas aussi simple, cher bisounours, et il y a des cons autoritaristes et dangereux, même chez les communistes.
    C'est pour ca qu'on a inventé LA LIBERTE DE PENSER et le RECUL, ces deux choses qu'il faut absolument proscrire en augmentant la durée de travail, soi-disant pour "gagner plus" (la bonne blague).

    Tu m'excuseras donc de préferer Sarkophage, qui a l'avantage de ne pas me faire vomir/péter un cabler, à vos productions locales.

    Même si, si je comprends bien, tu préfère nier le génocide que dire du mal de bling-bling les bons tuyaux.
    Grand bien t'en fasse.

    PS: Désolé pour l'anonymat, mais le machin déconne un peu et de toute facon, je n'ai que ton prénom.
    Veux-tu le mien?
    C'est simple, moi et demi-président, on se prénomme pareil.
    Le hasard fait bien les choses, non?

    RépondreSupprimer
  11. Mais tu as un probleme toi, qui t'as dit que je niais un quelconque génocide. Une fois de plus, tu te bases sur une flopée de stéréotypes pour juger tout et n'importe quoi.
    Tiens, tu n'as pas parlé de TF1 dans ce commentaire, est-ce un oubli ?

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas à toi que je parles, je parles à Monsieur "à toi de choisir".
    C'est tout choisi.
    En plus je te rappelle que je n'ai pas envie de parler avec toi, puisque que tu essaye constamment d'éviter le débat en attaquant ton interlocuteur, comme tous tes "philosophes" de chevet.
    Tu veux qu'on parle de TF1?
    OK.
    Pourquoi se plaindre de Sarkophage quand vous avez TF1?
    Qui écrase l'autre?

    RépondreSupprimer
  13. Blog de Lyon 3, de droite et nationalistes ... Ici vous parlez que d'une petite partie des enseignants chercheurs de cette université (ces enseignants réféchissent et ne ce contentent pas de penser ce que l'on leur dit de penser) ...

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.