mercredi 22 août 2007

Arrestation d'une ex-membre des Brigades Rouges en France

Une ancienne membre des Brigades rouges italiennes, Marina Petrella, réclamée par les autorités de Rome, a été interpellée mardi dans le Val-d'Oise et placée mercredi sous écrou extraditionnel après vingt ans de cavale.

Mme Petrella, 53 ans, a été arrêtée mardi à Argenteuil lors d'un contrôle routier et présentée mercredi au parquet de Pontoise qui l'a incarcérée en attendant une éventuelle extradition, à la suite d'une demande d'arrestation provisoire délivrée par les autorités italiennes.

Marina Petrella a été condamnée le 6 mars 1992 en son absence par la cour d'assises d'appel de Rome à la réclusion à perpétuité pour avoir tué un commissaire de police et grièvement blessé son chauffeur, à Rome en 1981, ainsi que pour séquestration d'un magistrat, vol avec arme et attentats. Sa condamnation est devenue définitive le 10 mai 1993.

Arrêtée en décembre 1982 en compagnie de Luigi Novelli, ex-chef de l'aile "militariste" des Brigades Rouges (BR) qu'elle a épousé en prison en 1983, Marina Petrella avait été remise en liberté sous contrôle judiciaire en 1986, au terme de la durée de détention provisoire autorisée à l'époque. Elle s'était enfuie en France et "résidait dans le Val-d'Oise depuis longtemps", selon une source judiciaire.

Elle fait partie des douze anciens militants d'extrême gauche condamnés pour crimes de sang en Italie, dont Rome avait demandé l'extradition à la France en octobre 2006.

Tous étaient présumés réfugiés en France après avoir été lourdement condamnés par la justice italienne pour participation à des attentats visant des personnes durant les "années de plomb".

Parmi eux figurait Cesare Battisti, finalement arrêté le 18 mars dernier à Rio de Janeiro (Brésil).

Si Marina Petrella refuse son extradition, il appartiendra à la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles de trancher et de se prononcer sur la validité juridique des pièces fournies par les autorités judiciaires italiennes, a précisé le ministère français de la Justice.

"Ce dossier est traité par la France sur le plan judiciaire comme toute autre demande d'extradition classique", a assuré la Chancellerie.

Si elle est validée par la chambre de l'instruction, la procédure d'extradition peut encore être contestée devant la Cour de cassation. Dans le cas où la plus haute autorité judiciaire confirmait l'extradition, il reviendrait au Premier ministre de signer le décret d'extradition, qui peut être attaqué devant le Conseil d'Etat et éventuellement la Cour européenne des droits de l'Homme.

Cette procédure avait été appliquée à Cesare Battisti, ancien activiste du mouvement des "prolétaires armés pour le communisme" qui avait trouvé refuge en France dans les années 1990, au bénéfice de ce qui a été nommé la "jurisprudence Mitterrand".

L'ancien président de la République avait pris l'engagement en 1985 de ne pas extrader ces personnes à condition qu'elles renoncent à la violence, excluant toutefois les auteurs de crimes de sang. Cet usage non écrit a tenu jusqu'en août 2002, lorsqu'une première extradition a frappé l'un de ses bénéficiaires, Paolo Persichetti.

Les Brigades Rouges (BR) ont été l'un des principaux acteurs des "années de plomb" (1970-1980) en Italie. L'apogée de leur action a été l'enlèvement et la détention pendant 55 jours, puis l'assassinat de l'ancien chef du gouvernement et leader de la Démocratie-Chrétienne Aldo Moro, en 1978.

Dans les années 70-80, le terrorisme d'extrême gauche et d'extrême droite a fait plus de 400 morts en Italie.

(AFP)

11 commentaires:

  1. Le PS et ses amis de gauche extrême doivent pleurer cette arrestation ...

    RépondreSupprimer
  2. Ces extraditions ont été rendues possibles grâce à Dominique Perben lorsqu"il était Garde des Sceaux.
    Plusieurs dizaines d'ex brigadistes vivent encore en France en toute impunité, dont un à Lyon. J'espère que la justice française saura enfin rendre justice aux centaines de victimes des brigades rouges en Italie.

    RépondreSupprimer
  3. Voilà, cette engeance gauchiste va payer pour les milliers de morts causés par les années de plomb! Il faut dissoudre tous ces groupuscules gauchistes pol-potisants (LCR, LO, UNEF...) au nom de la démocratie et des droits de l'Homme

    RépondreSupprimer
  4. Une information que les partis de gauche et d'extrême gauche se gardent de commenter ....

    RépondreSupprimer
  5. Il n'y a pas de partis de gauche ou d'extrême gauche, toute la gauche est extrêmiste car elle cautionne des assassins et des putschistes !

    RépondreSupprimer
  6. Il est vrai que nous n'avons pas du tout entendu notre gauche française réagir à cette arrestation, alors que l'Italie applaudissait des deux mains.
    Encore un exemple ici d'un certain passé meurtrier de la gauche qu'elle n'assume pas

    RépondreSupprimer
  7. On compte les morts en classant les responsabilités des deux cotés du spectre politique, si tu veux?

    C'est un petit jeu marrant, tu va voir, avec plein de cadavres, de sensationnel, et tout ce que le bon militant UMP aime regarder sur TF1.
    Tu peux même sortir le "black book of communism" (ca fait très scientifique comme nom, sérieux et tout, vous trouvez pas?)et ses données biaisées.

    Mais attention par contre, si on inclut les victimes des famines en Afrique (parce que la bouffe est trop chère) et les morts du SIDA (qui n'ont pas pu se payer le traitement), tu perds.

    C'est un certain passé, présent et futur meurtrier de la droite égoiste, qu'elle n'assume pas.

    RépondreSupprimer
  8. Cet anonyme a un probleme avec TF1 comme le montre ces differents messages, je le soupconne même d'être forcé de regarder cette chaine, vu que dans chacunes de ses phrases, ça ressort comme un argument ...
    Bref, si l'on prend le pauvre qui vit dans un systeme capitalisme, ou le pauvre qui vit dans un systeme communiste, le premier a bien moins de mal que le deuxieme.

    RépondreSupprimer
  9. Il n'y a pas de pauvre dans un système communiste, par définition.
    Si il y en a, ce n'est pas un système communiste mais une parodie autoritariste, exemple: Les dictatures populaire actuelles (chine, corée du nord, cuba, anciennement URSS)

    Pourquoi TF1?
    Ce blog essaye de retourner la réalité en disant que tous les canaux d'information sont de gauches, ce qui bien sur est l'inverse de la réalité, il suffit de regarder les chiffres d'audience de cette chaine en particulier (sans même compter les autres) pour être fixé.
    C'est également un symbole de la droite, aussi j'aime bien le placer.

    Ca te gène?
    Pourtant sans eux, la droite fait 10 ou 20% de moins en France.

    Dis merci plutôt.

    RépondreSupprimer
  10. Bah voyons, toujours le même dédouanement en ce qui concerne le communisme. Pour le moment, aucun régime communiste n'a fonctionné, alors excuse moi de devoir juger sur ce qui existe ou a existé.


    Personne ne force les gens à regarder TF1, de la même manière que personne ne force les gens à lire Libération, Charlie Hebdo, Marianne etc ...
    Si TF1 est un symbole de la droite, je dis pourquoi pas, nous avons également Canal + symbole de la gauche bobo, ou encore France 3 avec ses rédactions gauchistes.
    Il y a suffisamment de canaux divers pour que les gens choisissent. Visiblement tu prefererais interdire que les gens puissent regarder TF1, car chaine "de droite" selon toi. Il faudrait d'ailleurs que tu m'expliques pourquoi cette chaine nous a pondu hier un reportage cire-pompes sur des associations gauchistes telles que le DAL, qui sont arrosées par l'argent du contribuable au passage..
    C'est pas comme si Libération allait faire un article "promo" sur l'UNI par exemple.

    RépondreSupprimer
  11. Parce qu'on ne peut pas dire de mal de la DAL quand on est bien pensant, et que ca évite de se pencher sur la politique du gouvernement.
    C'est plus dans l'imaginaire de la droite, les cons qui règlent leurs problèmes de logements entre eux et l'état qui se désengage.
    Tu vas me dire que TF1 est à gauche maintenant? XD
    Grand humoriste va.
    On sait tous que la télé est le média principal pour les gens qui n'ont pas fait beaucoup d'études, qui ne s'intéressent pas à la politique et autre, alors arrête de me parler de journaux que personne lit.
    C'est la télé et les gros tirages qui font la pluie et le beau temps, et surtout la télé, ne nous voilons pas la face.
    Je passe sur FR3 à gauche, c'est pas un spectacle de Jamel ici, et sur Canal +, qui est plutôt une chaine comique que politique.
    Après tu m'a dit "nous on s'inspire de l'histoire"
    AH BON?
    T'as déja vu un capitalisme sans pauvreté?
    Pourtant ya eu vachement plus d'essai que de pseudo-régimes égalitaires.
    Je savait pas qu'on lisait de l'histoire à droite, mes excuses.

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.