mardi 27 février 2007

Troisième scrutin de l'année à Lyon III le 6 mars.

On remet ça pour la troisième fois.

Et on remercie la Confédération Etudiante qui après avoir formidablement bien perdu les élections du 14 Novembre 2006 s'est empressé de déposer des recours dans le but de faire annuler ces dernières.
La commission a accepté le deuxième recours de la Cé(FDT), étant donné que le premier a été formulé par la très hautaine Julie Coudry, qui comme chacun le sait n'est pas inscrite à Lyon 3.

L'Université a par la suite fait appel de cette décision, rejoint par les autres associations étudiantes pour que le Tribunal Administratif de Lyon puisse juger cela.
On raconte ici et là que le recours de l'Unef n'aurait pas été accepté, car déposé après la date limite. Bref.

Le TA a donc validé la totalité des élections du 14/11 sauf pour la 3ème circonscription du 2ème collège du Conseil d'Administration (Etudiants en Droit Licence semestres 5 et 6, en Master et Doctorat ainsi que les étudiants en Licence Pro IUT).



Comme par magie, vous avez pu voir apparaître deux ou trois militants Cé, faisant croire à une certaine présence en distribuant des tracts fantaisies plein de dessins rigolos.

Vous serez alors surpris de voir débarquer le 6 mars, jour du vote, toute une joyeuse bande de syndiqués Cé que vous n'aviez jamais vu auparavant, un peu la méthode Unef en quelque sorte : faire croire à une forte présence le jour d'un scrutin alors qu'il n'en est rien le reste de l'année.

Pour l'anecdote, on raconte que de faux militants Cé seraient payés indirectement par la CFDT pour effectuer un véritable tour de France des élections, et ainsi faire implanter l'Unef-bis en jouant souvent avec les faibles taux de participation pour s'imposer.
Ne parlons pas de la rumeur concernant les faux étudiants inscrits, car ce n’est pas très sympa de relayer un bruit qui court.

Pour que Lyon 3 ne devienne pas un nouveau bastion
pour les syndicalistes gauchistes,
ni Unef - ni Cé,
étudiants concernés,
le 6 mars : VOTEZ !

vendredi 16 février 2007

Vers la fin de la gaucherie extrémiste à Lyon 2 Bron

Suite de l'article du 6 Février 2007 concernant l'opération "Grille la fac" à Lyon 2-Bron organisée par les extrémistes de gauche étudiants (ou pas).
Au terme de cette "opération crasse en plein air", 3 individus ont été placé en garde à vue.

Voici le récit "tel quel" provenant d'un forum anarcho, et dont l'article en question a été supprimé. Heureusement, nous avons tout gardé. Extraits :

- Le lundi, il n'y a pas eu d'incident majeur à ce que je sais, le mardi, il y a eu un peu plus d'actions ("graffitis militants", abatage des nouvelles grilles, concert savage le soir (merci encore à Cohésion Anale qui ont accepté de venir jouer sans matos devant une vigntaine de persionnes).

- C'est après le concert que nous sommes allés picoler sur le parking de la fac, et c'est à ce moment là que les dirigeants ont appelés les keufs qui sont arrivés en nombre pour "nous contrôler". On étais 13, ils étaient 6 voitures de keufs, plus trois vigiles, plus le vice président de la fac.

- Après une double prise d'identité (!!??!!) et une fouille de tout le monde (fallait s'y attendre), ils ont finalement embarqué deux personnes qui avaient de la peinture sur les mains et le propriétaire de la seule voiture qui était alors sur la parking (les inculpés sont Olivier, Marik et Elsa).

Un Conseil d'Administration s'est tenu récemment à Lyon 2 avec les élus étudiants des dernières élections (Cé, FSE, Unef, Uni). Le sujet a été abordé et après un vote, l'Université a décidé de se constituer partie civile dans le procès qui doit avoir lieu le 14 mars au tribunal correctionnel de Lyon.
Par la suite, un conseil de discipline devrait avoir lieu pour statuer du sort des trois rebelles et il semble que le délégué étudiant soit un représentant de l'Uni, mouvement étudiant représentatif et démocratique lâchement qualifié d'extrême droite par ces crasseux.

Faudrait-il rappeler à ces énergumènes que l'Université est un lieu d'études ?

Ces derniers comptent organiser des actions sur le campus de Bron et demandent même la démission du président de Lyon-II Claude Journès. On croit rêver !
Ah et au passage, les trois inculpés sont des militants du syndicat d'extrême gauche FSE. Etonnant.


Pour continuer : ici ou
Article sur le blog de FSE Lyon ici
Voir notre article du 6 février ici

Le procès aura lieu le Mardi 14 Mars à 14h à la 8ème chambre du Nouveau Palais de Justice (67, rue Servient).

C'est pas si mal que ça Lyon III ...

mardi 6 février 2007

Etudiant de Lyon 2 Bron : courage !

Comment ne pas parler du campus de Lyon II à Bron, véritable prototype excentré d'une université à réputation "gauchiste", malgré les efforts de l'administration pour faire disparaître cette image relativement dégradante.

Lyon 2 est le symbole des luttes et le repaire de gens qui n'ont pas à se trouver là, véritable main mise de syndicats étudiants comme l'Unef, FSE et récemment la Cé(fdt) dont la réputation n'est plus à faire tout comme les deux autres.
Le seul mouvement étudiant de droite modéré et seule alternative face au culte des grèves, des blocages et des manifs est l'Uni en arrivant à progresser au fil des élections, quant aux associations dites "apolitiques" celles-ci ne se présentent même plus, c'est dire le climat qui règne ici bas.

Régulièrement le campus de Bron est la cible de crasseux étudiants (ou pas) en mal de Mai 68 et de révolution en rouge et noir dont le leitmotiv est "résistance", en s'inventant des jeux du genre "l'administration veut casser un lieu de luttes sociales" ...

A partir de prétextes illusoires ces mêmes personnes lancent donc ces jours-ci une opération nommée "Grille ta fac" à Lyon 2 Bron, appelé aussi "le Zoo" (autodérision?).

Le programme ?
Réappropriation physique des lieux (appel au blocage, cf. photo), projections-endoctrinement sur des mouvements anarchistes, repas "autogérés" (on attend qu'il en soit de même avec ces personnes, mais ailleurs), ateliers divers, débats mornes ... bref trois jours superbes si vous souhaitez compléter votre collection de photos.
Notez d'ailleurs qu'un atelier a pour thème le partage de savoirs sur l'autodéfense et un autre sur les pratiques sexuelles. C'est dire le niveau.

Retrouvez l'article et le programme intégral de ces folles journées sur le site réference du parfait petit rebelle Lyonnais ici

Nous souhaitons beaucoup de courage à l'étudiant (le vrai hein) de Lyon 2 qui doit endurer cette gangrène toute l'année, tout en étant sur un site pas franchement splendide.

[9/02/2007] : 3 personnes ont été mises en garde à vue, plus d'infos dans les commentaires.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.