mardi 29 juillet 2008

Lyon 3 tacle l'Unef dans son soi-disant "rapport" sur les « Frais d'inscription illégaux - Le classement 2008 des universités hors-la-loi »

Il y a quelques jours, l'Unef nous apprend dans les médias habituels avoir terminé un soi-disant rapport sur des frais supplémentaires illégaux qui seraient ajoutés au moment de l'inscription dans certaines Universités. Evidemment, le pseudo-rapport cite Lyon 3 avec des frais supplémentaires qui iraient "de 39 € à 7539 €".
On peut évidemment douter de la sincérité du syndicat de gauche d'une telle démarche à cette époque de l'année, propice pour lui au recrutement le plus souvent à l'insu de l'étudiant lambda.

Ceci étant, Lyon 3 Fac Libre s'est procuré la réponse du Président de Lyon 3 à l'Unef sur ce prétendu rapport, que nous vous reproduisons, ci-dessous, en intégralité.
Après lecture, nous serons en droit, une fois encore, de nous questionner sur cette vaste opération médiatique plus proche de la diffamation et de la désinformation qu'autre chose.


Réponse du Président de l'Université Jean Moulin - Lyon 3 au rapport de l'UNEF, le 24 juillet 2008.

Conformément aux recommandations précises données par Madame le Ministre de l'Enseignement supérieur, recommandations relayées par Monsieur le Recteur de l'Académie de Lyon, l'Université Jean Moulin Lyon 3 s'est mise en conformité avec la règlementation en vigueur : suppression de tous les frais de dossier et de toute obligation d'inscription dans un Diplôme d'Université complémentaire à un Diplôme National. Cette volonté a été affirmée par un vote du Conseil d'administration de l'Université Jean Moulin Lyon 3 en date du 20 mai 2008.

L'Université Jean Moulin Lyon 3 est donc en mesure de répondre aux affirmations contenues dans le rapport de l'UNEF.

Extrait du rapport de l'UNEF « Frais d'inscription illégaux - Le classement 2008 des universités hors-la-loi »de Juillet 2008

Université de Lyon 3
Frais illégaux recensés : de 39 € à 7539 €

Tous les diplômes sont concernés

« Frais de dossier et frais de sélection

Des frais sont demandés aux étudiants souhaitant déposer un dossier dans les formations suivantes. Ces frais de dossiers sont illégaux (Jurisprudence du recours de l'UNEF contre l'université de Paris 11 en 2005).
  • Master 2 droit des affaires, parcours droit des affaires et fiscalité

    30 €
    de frais de dossier demandés à tous les étudiants boursiers ou non, ces frais restent acquis à l'université »

    Réponse : Les frais de dossier évoqués ne concernent pas le Diplôme National de Master 2 mais le DJCE, Diplôme d'Université parallèle au Master concerné. Il faut souligner qu'aucune obligation n'est faite à l'étudiant de suivre ce Diplôme d'Université en complément du Diplôme National. L'obtention des deux diplômes est totalement indépendante.

  • « Licence professionnelle Management international de l'hôtellerie et de la restauration

    80 €
    de frais de dossier demandés à tous les étudiants boursiers ou non, ces frais restent acquis à l'université »

    Réponse :Vérification faite auprès de Madame l'Agent comptable de l'Université, aucun frais de dossier de 80 euros n'a été encaissé par l'Université pour l'accès à cette filière.


« Prestations pédagogiques complémentaires :

Pour l'ensemble des diplômes et des étudiants, boursiers ou non :

39 € de frais sont demandés pour l'accès aux outils informatiques (« intranet scolarité et salles informatiques »)

L'université a été condamnée en 2007 suite à un recours du recteur d'académie. Elle cherche donc cette année à contourner la loi en affichant les frais comme facultatifs. Ils sont cependant illégaux :

  • Ces droits sont présentés comme facultatifs dans les documents du conseil d'administration, mais sont en réalité obligatoires. Tous les étudiants doivent les payer au moment de l'inscription.

  • Ces frais recouvrent des missions de service public. L'accès aux salles informatiques est obligatoire pour réussir sa formation. »

    Réponse : La somme de 39 euros est demandée aux étudiants souhaitant accéder à certains outils informatiques particuliers, des prestations spécifiques leur étant offertes (accès aux salles informatiques avec tutorat, accès à la Maison des langues, etc.). Ils n'ont aucun caractère obligatoire et ne sont absolument pas exigés lors du passage à la chaîne d'inscription.
    Surtout, les moyens informatiques nécessaires au suivi de la scolarité (WI-FI, Bureau virtuel, accès aux documents pédagogiques « dématérialisés », bornes d'impression pour les dits-documents, etc.) sont mis gratuitement à la disposition des étudiants.

« Pour certains diplômes de masters :

  • Master 2 « droit des affaires », parcours « droit du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia »,

  • Master 2 « droit des affaires », parcours « droit et fiscalité du marché de l'art diplôme professions du marché de l'art »


L'inscription dans ces 2 masters est couplée à une inscription obligatoire en DU « profession du marché de l'art » pour laquelle tous les étudiants doivent s'acquitter de 800 € de droits d'inscription.

Le dossier de Master « droit et fiscalité du marché de l'art diplôme professions du marché de l'art » précise que :

« il est recommandé aux étudiants qui souhaitent s'inscrire en master 2 de droit et fiscalité du marché de l'art de s'inscrire également au diplôme d'université de niveau master 2 « profession du marché de l'art ». En effet, l'objectif de cette formation complémentaire est d'aider les étudiants à s'insérer plus facilement dans le marché de l'emploi en leur donnant une bonne connaissance de l'état de ce marché et en mettant à leur disposition des informations et des techniques destinées à faciliter leur intégration professionnelle. Les deux formations sont organisées de façon à ce que les horaires des enseignements soient compatibles. »

Si les universités fixent elles-mêmes les frais d'inscription des diplômes d'universités (DU), elles n'ont pas le droit de coupler l'inscription à un diplôme national et à un DU. Le 1er février 2008, la ministre de l'Enseignement supérieur a rappelé qu'il était "interdit d'imposer aux étudiants inscrits à un diplôme national de s'inscrire parallèlement à une formation complémentaire, entraînant des frais supplémentaires, pour valider leur diplôme." »

Réponse : S'il est recommandé de préparer les diplômes d'Université concernés compte tenu de la formation complémentaire qu'ils apportent et de leur reconnaissance sur le marché du travail, aucune obligation n'est faite aux étudiants. De plus, l'obtention des deux diplômes est complètement dissociée.

« IAE

Pour les masters suivants, des frais complémentaires sont demandés à tous les étudiants. Ces frais d'inscriptions sont très illégaux car obligatoires et ne correspondant à aucune prestation spécifique complémentaire.Les étudiants doivent payer chacune des UE 200 €, alors qu'elles sont directement attachées au contenu du master dont il a déjà été payé les droits nationaux.

  • Master 1 Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion
    Frais nationaux + 200 € par UE soit 800 € pour les 4 UE

  • Master 2 Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion
    Frais nationaux + 200 € par UE soit 600 € pour les 3 UE »

    Réponse : Le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) est un diplôme national, dont l'IAE assure la préparation sur deux ans. Les épreuves d'examen sont gérées par le Rectorat. Les frais d'inscription mentionnés correspondent à l'inscription à la préparation de ces examens et non à l'inscription au diplôme de Master auquel l'étudiant peut s'inscrire parallèlement et qui est, lui,soumis aux tarifs nationaux.

  • « Master Marketing et commerce
    Prix forfaitaire : 7500€, pour l'ensemble des étudiants »

    Réponse : Les quatre spécialisations proposées dans le cadre du Master Marketing etCommerce ont des tarifs droits nationaux. Seul un programme de formation spécifique, spécialisé en Marketing International, organisé en partenariat avec l'ESCE Paris et débouchant sur une double diplomation, était concerné, dans sa globalité, par le tarif mentionné. Ce programme n'ouvrira pas en 2008-2009 et est définitivement fermé.

A Lyon 3 comme ailleurs, restons vigilants face à la désinformationn et le calcul médiatique de l'Unef !

20 commentaires:

  1. saucisson-pur-porc29/7/08 15:20

    Très bonne mise au point ! L'UNEF est spécialiste du mensonge organisé... Ils sont d'ailleurs très forts et parviennent à organiser des manifs en lançant des rumeurs nullement fondées.

    RépondreSupprimer
  2. L'UNEF dit n'importe quoi comme d'habitude!Vous savez que recemment,les élus des CA et CEVU des différentes facultés de France ont élu leurs représentants au CNESER!L'UNEF conserve ses 5 sièges mais recule en terme de suffrages exprimés vu qu'ils passent de 805 à 774 voix.Ils ne pourront pas arguer qu'il y avait moins de votants car le nombre de voix exprimés est passé de 1926 en 2006 à 2023 en 2008!L'UNEF est menacé à plus ou moins longue échéance par l'extrême-gauche qui perce!En tout cas,le grand gagnant de ce scrutin est l'UNI qui pique un siège à la FAGE du gauchiste Thibauld Weber et qui progresse légèrement en sièges.La FAGE passe donc de 3 à 2 sièges,l'UNI de 1 à 2sièges,PDE et la CE conservent leur siège même si PDE réalise la plus grosse percée en voix(147à 212soit une hausse de 65 voix.)

    RépondreSupprimer
  3. L'UNEF est au mensonge ce que les médias sont en matière de désinformation.
    Nous commençons à entrevoir les effets qu'auront les réformes de l'audiovisuel sur cette main basse des médias sur l'information depuis plus de 30 ans...il faudra bien nous occuper aussi du cas de l'UNEF, dont le stalinisme devra lui aussi être un jour ou l'autre éradiqué. Car le combat pour la démocratie commence dès la fac, ainsi que pour l'école de journalisme...jusqu'à ce jour à gauche toutes.

    Gold31
    site : Royalmensonge

    RépondreSupprimer
  4. MDR. L'unef, c'est du flan, du flan, et encore du flan. Et pourtant, ca marche vraiment trop souvent. Restons sur nos gardes, et bravo à Lyon 3, qui ne se laisse pas faire pas les étudiants d'extrême gauche de l'UNEF.

    RépondreSupprimer
  5. Encore une fois l'Unef tente de se faire mousser à peu de frais avec cette pseudo-investigation. Néanmoins on peut raisonnablement s'inquiéter de la multiplication de ces DU "parallèles" particulièrement onéreux dont il est fait mention à plusieurs reprises dans le communiqué de la présidence, DU dont les cours sont bien souvent dispensés par les mêmes enseignants que ceux du diplôme "principal". On peut craindre que cela ne génère à terme des inégalités entre ceux qui auront suivi ces cours et ceux qui n'auront pas pu se les payer.
    L'autonomie des universités s'était accompagnée de la promesse maintes fois renouvelée que les frais d'inscription resteraient fixés nationalement. Or ces DU ne sont-ils pas un moyen pour les universités de contourner la loi pour augmenter leurs recettes ?

    RépondreSupprimer
  6. Julien R/.3/9/08 22:23

    C'est marrant de voir l'Unef s'insurger sur quelques euros (justifiés par la réponse de la Présidence), alors qu'ils trainent telles des brebis galeuses lors des chaines d'inscription pour soutirer une vingtaine d'euros à l'étudiant un peu perdu dans la foule.
    Et le militant de dire que l'adhésion à l'Unef est vivement recommandée pour réussir son année ...
    Si ça c'est pas du foutage de gueule !

    Les frais supplémentaires, c'est l'UNEF !
    UNEF hors de Lyon 3, Unef hors des facs !

    RépondreSupprimer
  7. Je m'étonne de ne voir sur ce blog aucune mention à la mise à la retraite d'office de Gilles Guyot par le CNESER pour s'être rendu coupable "de pratiques de favoritisme, de prise illégale d'intérêt et de pratiques gestionnaires contraires à l'honneur et à la probité et préjudiciables à l'image, à l'ordre et au bon fonctionnement de l'université".

    Stéphane Nivet

    RépondreSupprimer
  8. On en a déjà parlé, Stéphane ...
    Reste dans le sujet un peu, plutôt que de dévier vers autre chose, c'est pas très neutre tout ça n'est-ce pas.

    RépondreSupprimer
  9. Ah, parce que ce que le ramassis de propagande nauséabonde que constitue ce blog est censé être "neutre" ?

    Stéphane a bien raison d'évoquer cette question. Il est en effet pour le moins étonnant qu'un blog ayant pour principal sujet l'université Lyon 3 passe sous silence les multiples condamnations pénales et disciplinaires de l'ancien président et figure historique de cette même université. Pour venir donner des leçons de neutralité après cela il ne faut vraiment pas avoir peur du ridicule.

    En tout cas si jamais dans un accès d'honnêteté intellectuelle il vous prenait l'envie de rédiger un article sur la question, voici le lien vers les attendus de la décision du CNESER que publie Le Progrès aujourd'hui, vous verrez c'est assez croustillant : http://www.leprogres.fr/pdf/decision.pdf

    RépondreSupprimer
  10. saucisson-pur-porc12/9/08 20:58

    Tais-toi communiste ! Nous sommes dans un pays libre en France (même si ça te déplaît) et l'on parle de ce que l'on veut sur ce blog. Si t'es pas content, vas sur Rebellyon ou sur le blog de l'UNEF-Lyon. Assez des cocos dans ton genre ! Laisse nous tranquille et vas voir ailleurs chez tes potes bolchéviques aux cheveux gras !

    RépondreSupprimer
  11. Quand Lyon3.info ou Hippocampe parlera par exemple de la main mise de l'UNEF sur l'ex-MNEF (LMDE) par exemple, on en reparlera, alors cesse de venir donner tes leçons de bien pensant bobo, je t'assure que tu te sentiras plus honnête avec toi même, ce qui semble pas mal.

    RépondreSupprimer
  12. Lyon3.info est un site qui traite principalement de l'affairisme au sein de l'université Lyon 3. Quant à Hippocampe c'est une association de lutte contre négationnisme, le racisme et pour la transparence à Lyon 3 (cf leur site). Aucun des deux n'a donc vocation à aborder les liens existant au niveau national entre l'unef et la LMDE.

    Par ailleurs je ne vois pas en quoi cela représente une justification du fait que vous écartiez de votre ligne éditoriale les condamnations de figures de notre université telles que Gilles Guyot ou Jean-Claude Pfeffer, alors même que ces condamnations portent sur des faits en lien direct avec leur fonction.

    En tout cas force est de constater que nous abordons ici un sujet qui fâche.

    RépondreSupprimer
  13. On s'en tape c'est pas le sujet de cet article. Dès qu'on parle de vos copains de l'Unef vous venez emmerder le monde avec des "affaires" qui sont réglées devant la justice et les instances adaptées.
    Tout ça pour détourner le sujet, mais on a l'habitude.
    Vous qui avez l'habitude de parler de fric, c'est étrange que vous n'abordiez pas l'affaire MNEF, ou la main mise de l'Unef sur la LMDE et son utilisation disons ... partisane, ou plus localement, le fait que des militants de l'UNEF-Lyon 2 se servent des chaines d'inscriptions de Lyon 3 pour recruter des adhérents, avec des arguments un peu louches.

    Là aussi, la transparence c'est quand ça vous arrange.

    RépondreSupprimer
  14. Arrête donc de renvoyer dos à dos ces deux questions qui n'ont strictement aucun lien l'une avec l'autre, c'est ridicule.

    Personne ne t'interdit de disserter tout ton saoul sur les magouilles de l'Unef à la LMDE et la reproduction de l'ancien système MNEF. Tu veux dénoncer les pratiques de rabattage de l'Unef sur les chaînes d'inscription, à Lyon 2 ou ailleurs, libre à toi, et je doute que tu trouves beaucoup de monde en dehors des militants de l'Unef pour venir te contredire sur ces points. Mais alors dans ce cas-là, changez le nom de votre blog, et arrêtez de faire croire que vous vous intéressez à ce qui se passe à Lyon 3.

    En l'occurrence moi ce que j'aimerais savoir c'est pourquoi le blog de l'UNI Lyon 3 occulte systématiquement et délibérément toutes les information ayant trait aux condamnations devant la justice et les instances disciplinaires de Gilles Guyot, ancien président de notre université et figure historique de celle-ci depuis sa fondation en 1973, pour des faits graves de "pratiques de favoritisme", "prise illégale d'intérêt" et "pratiques gestionnaires contraires à l'honneur et à la probité et préjudiciables à l'image, à l'ordre et au bon fonctionnement de l'université".

    Alors qu'en est-il clairement ? S'agit-il là d'une solidarité partisane déplacée, car contraire à l'intérêt des étudiants que prétendez représenter ? Ou peut-être que l'UNI Lyon 3 a d'autres raisons d'adopter un profil bas en cette période de grand ménage...

    RépondreSupprimer
  15. Mais si voyons, il y a un lien, il faut juste creuser un peu.

    Ensuite je ne vois pas pourquoi tu viens parler de l'Uni, déjà je ne suis dans aucune association de l'université personnellement, ensuite ce n'est pas parce qu'un blog ne parle pas forcément de ces affaires que leurs membres n'ont pas d'avis sur la question. Là encore, tu laisses sous-entendre certaines choses qu'un lecteur de la dite organisation pourrait assimiler cela à une tentative de diffamation.
    Va les voir et parles-en avec eux, ça évitera peut-être les stéréotypes partisans ...

    D'ailleurs après recherche sur notre ami Google, l'Uni-Lyon 3 condamné le fait que Gollnisch se faisait encore verser son salaire.

    Mais si pour toi la moindre association de Lyon 3 ne s'insurge pas publiquement de tel ou tel fait, t'as de quoi douter de beaucoup de monde hein !

    Pour finir, faut-il rappeler que c'est Valérie Pécresse qui a demandé à ce que Guyot soit jugé en appel ?
    De toute manière, il faudra maintenant attendre l'audience au Conseil d'Etat. De quoi encore en parler dans un an !

    Bonne soirée ;)

    RépondreSupprimer
  16. Dommage, EDVIGE !16/9/08 16:28

    Ooooooh sont tous mimis les droitos!

    "L'Uni-Lyon 3 condamné le fait que Gollnisch se faisait encore verser son salaire. "

    Comme s'ils pouvaient faire autrement....l'incitation à la haine raciale est un crime, et il est puni par la loi.
    Faut arreter de vous prendre pour des mecs courageux qui servent à quelque chose, vous essayez et essayerez juste de vous faire du blé sur le dos des autres, sans vous attirer des ennuis.

    Plus tard vous maquillerez ca en "restructuration", "réforme" et "valeur ajoutée", et ca marchera très bien, mais prendre des risques pour ce que vous croyez juste, je suis désolén mais ce ne sera jamais pour vous.

    Si je comprend bien, cet article c'est non seulement une critique des guignols de l'UNEF (qui est plus l'aile étudiante du PS qu'une "extreme gauche", cte blague), mais en plus une défense du droit d'inscription, voire de son augmentation?
    Donc, si on lit entre les lignes, vous preferez que seuls les fils de bourges s'inscrivent a l'université?
    La reproduction des élites, qui ne se mixent pas avec ces cons de pauvres?
    Maintenant que c'est clair sur le fond, qui apparait le plus ridicules à mes lecteurs?
    les pseudos-gauchistes genre PS qui exagèrent un peu, ou les fils a papa, genre Sarko & co, qui défendent l'inégalité en tant que modèle de société, et s'en vantent?

    Personnellement, meme si j'ai peu de respect pour les gens qui parlent beaucoup et agissent peu, voire retournent leur veste, j'en ai encore moins pour les petits cons égoistes.

    RépondreSupprimer
  17. L'information selon laquelle les frais pour les outils informatiques sont facultaves est mensongère : on vient de me renvoyer mon dossier d'inscription en écrivant OBLIGATOIRE sur la fiche d'inscription. Le président de Lyon 3 ment donc et l'Unef a raison.

    RépondreSupprimer
  18. Peux-tu nous fournir plus d'informations sur ton inscription ? Quelle filière ? Quelles options ? Quelle année ?
    Je ne vois pas pourquoi pour moi ça ne serait pas obligatoire et pour toi ça le serait, il doit y avoir une explication à cela.
    Essaie de contacter l'administration déjà ...

    RépondreSupprimer
  19. Laisse tomber Julien, ce n'était qu'un sbire de l'unef, le syndicat de la gauche molle qui ne sert qu'à se trémousser à la téloche en attendant d'être débauché par le PS.

    RépondreSupprimer
  20. ->VAD : La on est d'accord, meme si non, ce mec n'as pas l'air d'etre affilié a l'UNEF.

    Cela n'empeche pas que les 39euros sont réels, compris dans le prix ou non.
    Apres c'est peut etre pareil a lyon 2 (bien que je le pense pas), mais arretons de baratiner, les universités essayent souvent d'escroquer les etudiants pour des raisons soit idéologiques, soit parce que l'etat, pour ces memes raisons, a coupé le robinet.

    RépondreSupprimer

Vous êtes responsable du contenu de votre commentaire.

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.