vendredi 25 janvier 2008

"Bécassine chez les sans-papiers" ou la BD pour tout bon bobo qui se respecte.

Le Figaro du jeudi 24 Janvier 2008 nous donne son avis sur "Paroles sans papiers", une bande dessinée sur les clandestins où les auteurs écrivent le plus naturellement du monde que Debré, Pasqua et Hortefeux ne font que poursuivre la politique de Vichy à l'égard des Juifs. Un véritable torchon bien-pensant préfacé par Emmanuelle Béart, "dont le cœur, comme chacun sait, vibre à l'unisson des malheurs du monde".


L'avis du Figaro :

« Ce n’est pas une BD mais un pauvre scénario à la lourde idéologie, bourrée de “bons sentiments”. À travers les péripéties d’une dizaine de clandestins, il s’agit d’incriminer un pays coupable, aux yeux des auteurs, de lutter contre l’immigration illégale. Exemple, Rosalie, congolaise, vit de la prostitution : «C’est la France qui nous rend à faire la prostitution. Dans mon pays, je n’ai jamais fait ça .» Le reste est à l’avenant, avec les bons militants communistes qui s’occupent des étrangers et les méchants qui les dénoncent.



Source : Le Figaro

Ce blog est totalement indépendant de l'administration de Lyon III et ne reflète en aucun cas de quelconques prises de position de cette Université.